Prévention de l’eczéma du nourrisson : à vos biberons !

lundi 22 mars 2010 par Dr Geneviève DEMONET881 visites

Accueil du site > Maladies > Atopie > Prévention de l’eczéma du nourrisson : à vos biberons !

Prévention de l’eczéma du nourrisson : à vos biberons !

Prévention de l’eczéma du nourrisson : à vos biberons !

lundi 22 mars 2010, par Dr Geneviève DEMONET

L’allergie est le résultat de la rencontre entre la génétique et l’environnement. Il se pourrait même que l’histoire soit déjà écrite dans le ventre maternel… La prévention de l’eczéma de l’enfant pourrait toutefois être possible par une alimentation choisie du nourrisson…

Impact d’une alimentation précoce sur l’eczéma dans l’enfance : développement après intervention nutritionnelle comparativement au cours naturel- l’étude GINIplus jusqu’à l’âge de 6 ans : A. v. Berg 1 , U. Krämer 2 , E. Link 2 , C. Bollrath 1 , J. Heinrich 3 , I. Brockow 3 , S. Koletzko 4 , A. Grübl 5 , B. Filipiak-Pittroff 1 , H.-E. Wichmann 3,7 , C.-P. Bauer 5,6 , D. Reinhardt 4 , D. Berdel 1 and the GINIplus study group

1 Marien-Hospital Wesel, Department of Paediatrics, Wesel, Germany , 2 IUF – Institut für Umweltmedizinische Forschung at the Heinrich-Heine-University, Düsseldorf, Germany , 3 Helmholtz Zentrum München, German Research Center for Environmental Health (GmbH), Institute of Epidemiology, Neuherberg, Germany , 4 Department of Paediatrics, Ludwig-Maximilians University, Munich, Germany , 5 Department of Paediatrics, Technical University of Munich, Munich, Germany , 6 LVA Oberbayern, Munich, Germany and 7 IBE, Chair of Epidemiology, Ludwig-Maximilians University, Munich, Germany

dans Clinical & Experimental Allergy
Volume 40 Issue 4, Pages 627 - 636

- Contexte :

  • L’intervention nutritionnelle par hydrolysats de protéines a montré une efficacité dans la prévention de l’eczéma chez les enfants prédisposés à l’allergie.
  • Cependant, cet effet préventif n’a jamais été mis en relation avec le cours naturel de l’eczéma chez les enfants avec ou sans histoire familiale d’allergie.
  • Le but de cette étude était par conséquent de comparer le cours de l’eczéma chez des enfants prédisposés après intervention nutritionnelle avec le cours naturel de l’eczéma.

- Méthodes :

  • L’étude allemande de cohorte de naissance prospective GINIplus a inclus un total de 5991 enfants sous-divisés en groupes interventionnels et non-interventionnels.
  • Les enfants ayant une prédisposition familiale à l’allergie et dont les parents ont autorisé la participation à l’essai interventionnel prospectif en double aveugle (N = 2252) ont été randomisés à la naissance et assignés à l’une de ces 4 formules pour nourrissons : hydrolysat partiel ou extensif du lactosérum, hydrolysat extensif de caséine ou formule standard de lait de vache.
  • Des enfants avec ou sans prédisposition familiale ont constitué le groupe non-interventionnel (N = 3739).
  • Le suivi a été assuré sur les données recueillies par des questionnaires annuels remplis par les parents depuis l’âge de 1 à 6 ans.
  • Le critère d’évaluation était l’eczéma diagnostiqué par un médecin et ses symptômes.
  • L’incidence cumulée de l’eczéma chez les enfants prédisposés avec ou sans intervention nutritionnelle a été comparée avec celle des enfants non prédisposés chez lesquels on n’est pas intervenu.
  • Une analyse de régression de Cox a été utilisée pour ajustement pour facteurs confondants.

- Résultats :

  • Les enfants prédisposés sans intervention nutritionnelle avaient un risque 2.1 fois plus élevé d’eczéma [intervalle de confiance 95% (IC) 1.6–2.7] que les enfants sans prédisposition familiale.
  • Le risque était plus faible avec une intervention nutritionnelle, s’annulant même à 1.3 (IC 95% 0.9–1.9) chez les enfants nourris avec une formule d’hydrolysat extensif de caséine.

- Conclusion :

  • Quoique la comparaison directe soit quelque peu limitée, les données démontrent qu’une intervention précoce avec des formules d’hydrolysats pour nourrisson peut compenser en grande partie jusqu’à l’âge de 6 ans l’augmentation du risque d’eczéma dans l’enfance en relation avec une prédisposition familiale à l’allergie.

Une étude interventionnelle prospective de cohorte de naissance a été menée en Allemagne sur 5991 enfants suivis annuellement de la naissance jusqu’à l’âge de 6 ans.

On a comparé la survenue d’un eczéma chez les enfants à risque d’allergie selon le type de lait pour nourrisson qu’ils avaient reçu de la naissance jusqu’à l’âge de 4 mois et on a comparé ce risque avec celui des enfants sans prédisposition familiale allergique.

Dans le groupe interventionnel, 4 bras ont été constitués : hydrolysat partiel ou extensif de lactosérum, hydrolysat poussé de caséine ou formule classique de lait de vache.

Les enfants à risque d’allergie avaient un risque 2 fois plus élevé que les autres d’avoir un eczéma.

Le risque s’est abaissé, voire s’est annulé, dans le groupe interventionnel.

Il s’agit d’une étude compliquée dont l’analyse ne l’est pas moins. Il en ressort toutefois que seule l’utilisation d’un hydrolysat extensif de caséine chez les enfants à risque d’allergie annulait l’augmentation du risque d’eczéma pour atteindre le même niveau que les enfants sans antécédent familial d’allergie.

Ce n’était pas le cas des autres enfants (hydrolysats extensifs du lactosérum compris) qui gardaient toujours un risque accru d’eczéma dans l’enfance (même si relativement abaissé).