Du latex dans l’air ambiant…

lundi 31 mai 2010 par Dr Geneviève DEMONET719 visites

Accueil du site > Allergènes > Contact > Du latex dans l’air ambiant…

Du latex dans l’air ambiant…

Du latex dans l’air ambiant…

lundi 31 mai 2010, par Dr Geneviève DEMONET

L’ « épidémie » d’allergie au latex parmi le personnel de soins avait été attribuée aux particules de latex véhiculées par la poudre des gants. Depuis, l’usage de gants poudrés est déconseillé et même interdit en Allemagne. Une étude a été menée pour apprécier l’impact de ces mesures parmi le personnel allergique…

L’expérience allemande 10 ans après l’épidémie d’allergie au latex : besoin de nouvelles mesures de prévention parmi le personnel de santé ayant une allergie au latex : Rolf Merget1 Contact Information, V. van Kampen1, K. Sucker1, E. Heinze1, D. Taeger1, N. Goldscheid1, M. G. Haufs1, M. Raulf-Heimsoth1, K. Kromark2, A. Nienhaus2 and T. Bruening1

(1) Institute for Prevention and Occupational Medicine of the German Social Accident Insurance, Institute of the Ruhr University (IPA), Bürkle-de-la-Camp-Platz 1, 44789 Bochum, Germany
(2) BGW, Institution for Statutory Accident Insurance in the Health and Welfare Services, Hamburg, Germany

dans International Archives of Occupational and Environmental Health

- Objectifs :

  • Les gants poudrés en latex ou les gants en latex à fort contenu en allergènes sont interdits en Allemagne depuis 1998.
  • Le but de cette étude était de vérifier l’hypothèse selon laquelle des mesures préventives prises à l’échelle nationale permettent, environ 10 ans plus tard, le travail sans risque du personnel de santé ayant une allergie au latex.

- Méthodes :

  • Quatre-vingt-onze employés ayant été déclarés à l’assurance comme allergiques professionnels au latex entre 1996 et 2004 ont été examinés en 2007.
  • L’enquête comprenait un questionnaire, un examen physique, une spirométrie, un test de provocation à la métacholine, des prick-tests cutanés et une mesure d’IgE sériques du latex et des allergènes de l’environnement.

- Résultats :

  • Des symptômes récents possiblement liés au travail ont été rapportés par 32 sujets (35%) avec parmi eux 18 personnes (20%) ayant des symptômes oculaires, nasaux ou des voies aériennes.
  • Une sensibilisation présente au latex a été mise en évidence chez 61 sujets (67%) ; 60 sujets étaient atopiques (66%).
  • Onze sujets (12%) avaient une obstruction légère des voies aériennes et 27 sujets (30%) avaient une hyperréactivité à la métacholine.
  • Alors que les symptômes globaux récents concernant les yeux, le nez ou les voies aériennes étaient associés avec une sensibilisation présente au latex (OR 4.5 ; IC 95% 1.3–16.2), ce n’était pas le cas pour les résultats des paramètres objectifs (spirométrie, hyperréactivité bronchique).

- Conclusions :

  • Même si la plupart des sujets présentait seulement une maladie légère, des symptômes continus liés au travail et touchant les yeux, le nez ou les voies aériennes chez un nombre substantiel de sujets ayant une allergie au latex suggère la nécessité de nouvelles mesures préventives secondaires dans le secteur de la santé en Allemagne.

Les gants poudrés en latex sont interdits en Allemagne depuis 1998.

Une étude a été menée en 2007 (soit presque 10 ans plus tard) pour évaluer l’efficacité de cette mesure dans la protection du personnel de santé déjà allergique au latex.

Sur 91 personnes déclarées allergiques au latex, 67% avaient une sensibilisation au latex au moment de l’étude et 35% avaient des symptômes compatibles avec une allergie liée au travail (dont 20% de signes respiratoires ou oculaires).

Si les symptômes cliniques rapportés par les patients étaient associés à une sensibilisation au latex, ce n’était pas le cas des résultats de la spirométrie et de l’hyperréactivité à la métacholine.

On suppose donc, à la lecture de ces résultats, que malgré l’utilisation de gants non poudrés, il se trouve toujours de allergènes de latex dans l’air ambiant à l’origine des symptômes (même si ils restent modérés) du personnel soignant allergique au latex.

Les auteurs suggèrent la mise en place de nouvelles mesures de prévention pour remédier à cette situation (lesquelles ?)