Il faut toujours prendre des gants avec le caoutchouc…

mercredi 27 octobre 2010 par Dr Geneviève DEMONET1232 visites

Accueil du site > Allergènes > Contact > Il faut toujours prendre des gants avec le caoutchouc…

Il faut toujours prendre des gants avec le caoutchouc…

Il faut toujours prendre des gants avec le caoutchouc…

mercredi 27 octobre 2010, par Dr Geneviève DEMONET

Dermatite de contact allergique aux gants en caoutchouc synthétique : Lauren Y. Cao, BS ; James S. Taylor, MD ; Apra Sood, MD ; Debora Murray, LPN ; Paul D. Siegel, PhD

dans Arch Dermatol. 2010 ;146(9):1001-1007. doi:10.1001/archdermatol.2010.219

- Contexte :

  • Les gants en caoutchouc sont une des causes les plus fréquentes de dermatite de contact allergique professionnelle particulièrement parmi le personnel de santé.

- Observations :

  • Nous décrivons 23 patients ayant une dermatite de contact allergique due aux accélérateurs du caoutchouc des gants en caoutchouc, certains avec une dermatite disséminée, traités pendant une période de 2 ans.
  • Trois avaient une allergie au latex IgE-médiée.
  • Seize faisaient partie du personnel de santé d’un même établissement dont la dermatite coïncidait avec un changement pour des gants latex-safe.
  • Tous avaient au moins une réaction positive pour les patch-tests aux accélérateurs du caoutchouc, incluant carbamates, thiurams, 2-mercaptobenzothiazole et 1,3-diphénylguanidine.
  • Une analyse chimique de 6 échantillons de gants a identifié du 2-mercaptobenzothiazole dans 4 échantillons et du diéthyldithiocarbamate de zinc dans 1 échantillon.
  • Une discordance a été mise en évidence entre les résultats des patch-tests pour les composés chimiques des gants et les échantillons de gants et entre l’information disponible sur les produits chimiques utilisés pour la production des gants et ceux détectés lors de l’analyse des gants.
  • Même si ces facteurs ont pu compliquer la recherche du coupable et de gants de substitution, la dermatite a disparu chez les 9 patients pour lesquels il existe un suivi et pour lesquels une substitution des gants a été menée en fonction des données informatives publiées sur la composition des gants.

- Conclusions :

  • La dermatite de contact allergique aux gants en caoutchouc synthétique survient même avec les gants latex-safe.
  • Une meilleure connaissance des composés chimiques présents dans ces gants et auxquels la peau est exposée durant l’utilisation est nécessaire pour prévenir et traiter la dermatite de contact allergique.

L’allergie aux gants en caoutchouc est à l’origine d’une part non négligeable des dermatites de contact allergique professionnelles tout particulièrement parmi le personnel de santé.

Une étude a été menée sur 23 patients ayant une allergie de contact aux gants.

Parmi eux, 3 avaient une allergie IgE-médiée au latex et les autres une allergie de contact aux accélérateurs de vulcanisation du caoutchouc avec au moins un patch-test positif pour carbamates, thiurams, 2-mercaptobenzothiazole et 1,3-diphénylguanidine.

Des gants ont pu être analysés. Une discordance a été établie entre les résultats des patch-tests, les composés chimiques trouvés lors de l’analyse des échantillons de gants et la composition annoncée par le fabricant.

Malgré ces complications, les patients ayant pu bénéficier d’un changement de gants ont tous guéri.