Rien en va plus : donner de « l’herbe » aux enfants pourrez les protéger de l’allergie alimentaire !

mardi 11 janvier 2011 par Dr Stéphane Guez578 visites

Accueil du site > Maladies > Traitements > Rien en va plus : donner de « l’herbe » aux enfants pourrez les protéger de (...)

Rien en va plus : donner de « l’herbe » aux enfants pourrez les protéger de l’allergie alimentaire !

Rien en va plus : donner de « l’herbe » aux enfants pourrez les protéger de l’allergie alimentaire !

mardi 11 janvier 2011, par Dr Stéphane Guez

Efficacité, sécurité et actions immunologiques d’un traitement médicinal à base de plantes (butanol-extracted Food Allergy Herbal Formula-2 ) sur l’anaphylaxie à l’arachide. : Srivastava, K., Yang, N., Chen, Y., Lopez-Exposito, I., Song, Y., Goldfarb, J., Zhan, J., Sampson, H. and Li, X.-M. ,

Efficacy, safety and immunological actions of butanol-extracted Food Allergy Herbal Formula-2 on peanut anaphylaxis.

dans Clinical & Experimental Allergy, no. doi : 10.1111/j.1365-2222.2010.03643.x

- Introduction :

  • Un traitement de l’allergie à l’arachide est nécessaire de façon urgente.
  • Le FHAF-2 (mélange d’herbes médicinales) a d’importants effets thérapeutiques sur des modèles murins d’anaphylaxie à l’arachide et s’est avéré sans effets indésirables lors d’essais chez des adultes ayant une allergie alimentaire.
  • Cependant, la grande quantité de grosses pilules à prendre est un obstacle à la réalisation d’études chez les enfants.
  • Aussi un nouveau mode de préparation pour diminuer le volume des pilules est essentiel pour permettre l’inclusion d’enfants dans des protocoles et pour faciliter l’étude du FAHF-2 en tant que médicament à base d’herbes.

- Objectifs de l’étude :

  • Evaluation à long terme de l’efficacité et de la sécurité du B-FAHF-2, extraits du FAHF-2 par le butanol dans un modèle murin d’anaphylaxie à l’arachide,
  • et étude des mécanismes d’action immunologiques.

- Matériel et Méthodes :

  • Le FAHF-2 a été purifié par une extraction au butanol.
  • Des souris C3H/Hej ayant une anaphylaxie à l’arachide ont reçu un premier traitement avec du B-FAHF-2 à 6mg, deux fois par jour pendant 7 semaines ou de l’eau, puis ont eu un test de provocation oral immédiatement à la fin du traitement et pendant 6 mois tous les 1 ou 2 mois après le traitement et sur une durée de 50 semaines.
  • Les souris ont reçu ensuite un second traitement par B-FAHF-2 à la semaine 52 et ont eu un TPO à la semaine 65.
  • Les effets immunologiques in vivo et in vitro sur les lymphocytes B et T et sur les cellules mastocytaires ont été étudiés.

- Résultats :

  • La purification par le butanol réduit le volume effectif des pilules d’un facteur 5.
  • Toutes les souris sous traitement ont été totalement protégées d’une anaphylaxie à l’arachide jusqu’au 5ème TPO après la fin du premier traitement, par rapport aux souris témoins.
  • Une protection partielle persiste jusqu’à la 50ème semaine.
  • Un second traitement restaure complément la protection.
  • Le B-FAHF-2 supprime significativement les cytokines Th2, les taux d’histamine et d’IgE in vivo, et entraine une inhibition directe des Th2, de la production d’IgE par les cellules B et l‘activation mastocytaire in vitro.
  • Le B-FAHF-2 a une marge de sécurité importante.

- Conclusion et implication clinques :

  • Le B-FAHF-2 entraine une protection à long terme contre l’anaphylaxie à l’arachide pour approximativement la moitié de la durée de vie des souris sans effet secondaire.
    - Le B-FAHF-2 montre des effets multiples sur les cellules effectrices de l’allergie alimentaire.

Ce travail porte sur une thérapeutique médicinale chinoise à base d’herbes. Une nouvelle présentation après extraction par le butanol et réduisant le volume des pilules a été réalisée. Cette nouvelle formule a été testée sur des souris sensibilisées à l’arachide. Il est démontré une grande efficacité sans effets indésirables.

Ce travail est un peu particulier puisqu’il s’écarte de la prise en charge thérapeutique habituelle des allergologues.

Un mélange d’herbes chinoises a été transformé par une extraction au butanol permettant de réduire le volume des pilules, préalable à de futures études portant chez des enfants ayant une allergie alimentaire en particulier à l’arachide.

Dans ce travail, les auteurs ont étudié les effets de leur traitement sur un modèle murin de souris ayant une anaphylaxie à l’arachide.

Les résultats sont presque trop beaux avec une remarquable efficacité sans aucun effet indésirable et sur le plan immunologique disparition de toutes les réponses allergiques aussi bien de mastocytes que des lymphocytes Th2.

Bref, LE traitement miracle…. A voir….