Du sucre pour les atopiques !

mardi 18 janvier 2011 par Dr Céline Palussière718 visites

Accueil du site > Maladies > Atopie > Du sucre pour les atopiques !

Du sucre pour les atopiques !

Du sucre pour les atopiques !

mardi 18 janvier 2011, par Dr Céline Palussière

Relations entre le diabète de type 1 et les pathologies atopiques dans une population de jumeaux. : Thomsen, S. F., Duffy, D. L., Kyvik, K. O., Skytthe, A. and Backer, V. ,

Relationship between type 1 diabetes and atopic diseases in a twin population.

dans Allergy, no. doi : 10.1111/j.1398-9995.2010.02517.x

- Objectif :

  • Etudier l’association entre le diabète de type 1 et les pathologies atopiques dans une population de jumeaux.

- Méthodes :

  • Nous avons établi les liens entre la dermatite atopique, l’asthme et le rhume des foins, déterminés par questionnaire, et le diabète de type 1 diagnostiqué en milieu hospitalier, chez 54530 jumeaux Danois, âgés de 3 à 71 ans.

- Résultats :

  • Les risques de dermatite atopique, ajustés à l’âge et au sexe, étaient diminués chez les sujets ayant un diabète de type 1, comparés aux sujets non diabétiques, (2,1 vs 9,9%), odds ratio (OR) = 0,23 (0,07- 0,71), p=0,011,
  • alors que l’asthme et le rhume des foins n’étaient pas significativement associés avec le diabète de type 1.
  • Parmi les paires de jumeaux discordantes pour le diabète de type 1, le jumeau diabétique avait un risque inférieur de dermatite atopique par rapport au jumeau non diabétique.
  • Les facteurs génétiques pour la dermatite atopique et de diabète de type 1 étaient corrélés négativement (r=-0,30), p=0,0009.

- Conclusions :

  • Ces résultats confirment la dichotomie cellulaire Th1 vs Th2 pour le diabète de type 1 et la dermatite atopique, et indique une association inverse dans les facteurs génétiques de ces pathologies.

Les études de jumeaux permettent d’évaluer la part génétique de nombreuses pathologies.

L’idée de départ de cet article était de comparer l’influence du génotype dans l’apparition de deux maladies affectant le système immunitaire : le diabète de type 1 et les pathologies atopiques. Les facteurs génétiques de ces deux entités sont ils associés ?

Les auteurs ont donc épluché plus de 54000 dossiers de jumeaux Danois.

Les pathologies atopiques (dermatite atopique, asthme, rhinite intermittente) étaient établies par questionnaire. Le diabète de type 1 était diagnostiqué par un expert hospitalier. Cette méthodologie de diagnostic permet-elle une explication aux étonnants résultats mentionnés ?

En résumé, ces jumeaux atteints de dermatite atopique (DA) souffraient moins de diabète. En revanche pour les asthmatiques et les rhinitiques, il n’y avait aucune corrélation.

On considère pourtant la plupart du temps que la DA participe du même terrain génétique, dont elle est une manifestation au même titre que l’atteinte des muqueuses nasales ou bronchiques. Pourquoi se distingue-elle alors de l’asthme et du rhume des foins, dans le lien avec le diabète ? Peut être s’agit-il d’une question de définition et de diagnostic, porté par questionnaire...

Les hypothèses ne sont pas détaillées, c’est le principe des études de jumeaux qui se basent sur l’expression d’un génotype identique.

Le génotype de la DA serait donc protecteur vis à vis du diabète. C’est une bonne consolation. C’est moins gai pour les asthmatiques et les rhinitiques : ils peuvent avoir les deux !