Allergie à l’abeille : 3 jours sinon rien !!

vendredi 20 mai 2011 par Dr Stéphane Guez687 visites

Accueil du site > Allergènes > Venins > Allergie à l’abeille : 3 jours sinon rien !!

Allergie à l’abeille : 3 jours sinon rien !!

Allergie à l’abeille : 3 jours sinon rien !!

vendredi 20 mai 2011, par Dr Stéphane Guez

Désensibilisation au venin d’hyménoptère par rush en 3 jours dans l’allergie à l’abeille : sans risque, économique et efficace immédiatement. : Arnon Goldberg, Ayala Yogev, Ronit Confino-Cohen

dans Int Arch Allergy Immunol 2011 ;156:90-98 (DOI : 10.1159/000322258)

- Introduction :

  • L’immunothérapie (ITS) par rush est très efficace dans l’allergie au venin de guêpe, mais des données comparables pour l’allergie au venin d’abeille sont moins évidentes.
  • Les auteurs ont évalué la sécurité, l’efficacité et le coût d’une prise en charge d’une allergie au venin d‘abeille.

- Matériel et Méthode :

  • L’ITS conventionnelle ou par rush est proposée à tous les patients qui ont fait une réaction systémique après piqure d’insecte.
  • La rush a également été proposé aux patients hyper réactifs qui n’ont pu conduire le traitement d’entretien d’une désensibilisation conventionnelle en raison de réactions systémiques.
  • Chez les patients allergiques à l‘abeille, un test de provocation par piqûre d’abeille a été réalisé la semaine suivant la mise en place du traitement d’entretien.

- Résultats :

  • 179 patients, quelques uns allergiques à plus d’un venin, ont reçu 246 traitements d’ITS par rush.
  • L’ITS à l’abeille a été réalisée chez 132 patients (73.7%), et 173 (96.6%) ont atteint la dose d’entretien.
  • L’incidence des réactions systémiques est de 29.6%.
  • Ces réactions sont plus fréquentes lors de l’ITS à l’abeille par rapport à l’ITS à la guêpe (respectivement 31.1 et 16.3%, p = 0.01).
  • Après exclusion des patients hyper-réactifs (sous-groupe de 20 patients), la différence n’est pas significative (23.7 et 16%, p = 0.19).
  • Malgré la différence importante des réactions systémiques (15 des 20 patients, 75%) parmi les patients hyper réactifs, 17 patients (85%) ont terminé à la dose d’entretien.
  • Le test de provocation par piqûre d’insecte a entrainé 4 réactions sur 8 (50%) chez les patients hyper réactifs et chez 2 sur 47 (4.7%) chez les patients normaux.
  • Le cout de la rush est de 41% de la désensibilisation conventionnelle.

- Conclusion :

  • L’ITS par rush dans l’allergie à l’abeille est sans risque, immédiatement efficace, moins chère et permet plus facilement chez des patients en échec d’une ITS conventionnelle d’atteindre la dose d’entretien.

Les auteurs rapportent leur expérience d’une prise en charge d’allergie aux hyménoptères et en particulier à l’abeille par une rush sur 3 jours.

Par rapport à l’ITS conventionnelle, les résultats sont bons permettant d’atteindre sans risque la dose d’entretien avec une efficacité démontré par un test de provocation.

Ce travail est un peu surprenant car cela fait longtemps en France que les allergologues ont abandonné la désensibilisation classique longue pour la prise en charge des allergies aux venins d’hyménoptères.

La rush sur 3 jours est très classique et même recommandée car offrant un excellent rapport bénéfice/risque en particulier pour l’abeille. Mais de nombreuses équipes réalisent aussi des désensibilisations plus rapides avec une bonne efficacité et une bonne sécurité.

Il n’y a donc rien de nouveau pour les allergologues seulement la confirmation de l’efficacité de ce traitement et peut-être l’existence de ce sous-groupe de patients hyper réactifs. Mais là encore, ces patients sont actuellement repérés par un dosage de la tryptase de base.