ALLERGIES RESPIRATOIRES : LES CITOYENS PRENNENT LA PAROLE

vendredi 28 octobre 2011 par Dr Hervé Masson909 visites

Accueil du site > Pratique > Malades > ALLERGIES RESPIRATOIRES : LES CITOYENS PRENNENT LA PAROLE

ALLERGIES RESPIRATOIRES : LES CITOYENS PRENNENT LA PAROLE

ALLERGIES RESPIRATOIRES : LES CITOYENS PRENNENT LA PAROLE

vendredi 28 octobre 2011, par Dr Hervé Masson

Réuni à l’initiative du Comité Français d’Observation des Allergies (CFOA), en partenariat avec l’IFOP, un panel représentatif de la population française a dressé un état des lieux de la place des allergies respiratoires en France. Il a récemment présenté lors du débat de clôture de cette « Conférence de citoyens » une charte de recommandations pour en améliorer la perception, la prise en compte sociétale et la prise en charge.

Les besoins mis en lumière et les solutions proposées devraient permettre de sensibiliser davantage l’opinion publique à l’impact de cette maladie. L’allergie respiratoire touche en effet en France une personne sur quatre et concernera, selon les estimations, un Français sur deux dans moins de dix ans. Une réalité souvent méconnue...

Plus qu’un constat, des préoccupations :

Les panélistes considèrent que les allergies respiratoires constituent un phénomène préoccupant, du fait de sa prévalence exponentielle et de son impact tant sur le plan collectif qu’individuel.

Pointé du doigt : un manque de reconnaissance
- Les patients allergiques dans le débat public sont perçus comme une communauté silencieuse.
- L’allergologie n’est pas reconnue comme une spécialité médicale à part entière dans notre système de santé. Peu valorisée tant intellectuellement que financièrement, elle attire de moins en moins de praticiens, alors que le nombre de personnes allergiques ne cesse d’augmenter.

Indifférence générale ou manque d’information ?

L’allergie est encore trop souvent considérée comme une maladie bénigne. En partie responsables, les medias grand public. Pourtant prolixes en la matière, ils ne semblent traiter que partiellement la question, et à l’image de l’engagement des pouvoirs publics sur le sujet, n’être sans doute que très peu épaulés par ces derniers.

Des pistes pour progresser :

Le premier chantier évoqué par les panélistes est celui de l’amélioration de la prise de conscience générale. Le message : les allergies respiratoires sont une véritable maladie. Pour cela, la « communauté silencieuse » des allergiques doit s’exprimer, en s’appuyant sur des porte-paroles avisés, connus et/ou experts mais aussi en se solidarisant pour créer une réelle communauté de patients.

D’autre part, la valorisation et la reconnaissance de l’allergologie constituent un préalable et c’est le corps médical dans son ensemble qui doit y être sensibilisé. Sur le terrain sont évoqués :
- L’amélioration de la formation des médecins, notamment des généralistes, sur les allergies lors de la formation initiale,
- La mise en place d’une formation continue,
- La création de la spécialité « allergologie » accompagnée d’unités d’enseignements spécifiques dans les universités.

De l’information :

Sans doute est-ce là un thème récurrent abordé par les panélistes et si les médias sont en la matière engagés à traiter de façon exhaustive l’information, celle-ci incombe également à d’autres acteurs.

Sont évoqués par exemple :
- la mise en place d’une information pour toutes les mairies sur les bonnes conduites en matière d’urbanisme ;
- la mise en place d’une obligation de fournir un état des lieux du logement en matière d’allergènes lors de la signature d’un bail ;
- un meilleur étiquetage demandé aux industriels susceptibles d’utiliser des composants allergisants ; les conseils auprès des particuliers pour éviter les espèces végétales allergisantes…

Une Grande Cause Nationale 2012 ?

Face au déficit de reconnaissance de la pathologie, un collectif mené par le Comité Français d’Observation des Allergies (CFOA) déposera à l’attention du Premier ministre, le 2 novembre 2011, un dossier pour proposer la candidature des allergies respiratoires comme « Grande Cause Nationale 2012 ». L’obtention de ce label marquerait un tournant quant à l’attitude des pouvoirs publics jusqu’alors insensibles à cet enjeu sanitaire pourtant préoccupant.

L’ensemble des informations sur la Conférence de citoyens, l’action du CFOA et de nombreuses informations sur les allergies respiratoires sont disponibles sur http://www.facebook.com/cfoa.confer...