Il faut interpeller notre premier ministre : des gens sont franchement très allergiques au « blé », faudrait en faire plus vite disparaitre toute trace !!

jeudi 11 octobre 2012 par Dr Stéphane Guez982 visites

Accueil du site > Allergènes > Alimentaires > Il faut interpeller notre premier ministre : des gens sont franchement très (...)

Il faut interpeller notre premier ministre : des gens sont franchement très allergiques au « blé », faudrait en faire plus vite disparaitre toute trace !!

Il faut interpeller notre premier ministre : des gens sont franchement très allergiques au « blé », faudrait en faire plus vite disparaitre toute trace !!

jeudi 11 octobre 2012, par Dr Stéphane Guez

La détection d’IgE vis-à-vis de la sous-unité spécifique de haut poids moléculaire du gluten par un recombinant est utile pour diagnostiquer l’anaphylaxie au blé dépendante de l’effort en complément des IgE vis-à-vis du recombinant de l’oméga5gliadine. : H. Takahashi, H. Matsuo, Y. Chinuki, K. Kohno, A. Tanaka, N. Maruyama and E. Morita,

dans Clinical & Experimental Allergy, 2012 (42) 1293–1298.

- Introduction :

  • L’anaphylaxie au blé dépendante de l’effort (WDEIA) est une forme particulière d’allergie alimentaire typiquement induite par l’exercice après ingestion de produits à base de blé.
  • Les auteurs ont identifié :
    • l’oméga5gliadine du blé
    • et une sous unité de haut poids moléculaire du gluten (HMW – gluten)
  • comme étant des allergènes majeurs de la WDEIA
  • Les auteurs ont également précisé que la détection simultanée des IgE sériques vis-à-vis des épitopes peptidiques synthétiques de ces allergènes permet d’identifier plus de 90% des patients ayant une WDEIA.
  • Cependant, les peptides synthétiques courts peu solubles ne sont pas utilisables pour la détection par la méthode immuno-enzymatique CAP (CAP-FEIA), qui est la technique la plus largement utilisée pour la détection des IgEs spécifiques.

- Objectif de l’étude :

  • Les auteurs ont :
    • construits un CAP-FEIA avec une recombinant de la sous-unité de haut poids moléculaire du gluten
    • et ont évalué sont utilité pour identifier les patients ayant une WDEIA.

- Matériel et Méthode :

  • Le recombinant HMW-gluten a été exprimé comme une histidine-tag protéine dans de l’E Coli, et purifié sur une colonne d’affinité marquée par de l’histidine-tag.
  • Les IgE spécifiques :
    • au blé, gluten, rembinant omega5gliadine, épitope peptidique de HMW-gluten, et HMW-gluten natif et recombinant.
  • ont été évaluées par méthode CAP-FEIA dans le sérum de :
    • 48 patients ayant une WDEIA,
    • 16 patients ayant une dermatite atopique sans allergie immédiate après ingestion de blé,
    • et 12 patients contrôles

- Résultats :

  • Chez 16 patients avec une DA sans allergie au blé, 12 de ces patients (75%) ont des résultats positifs pour le test HMW-gluten natif par rapport à la positivité à :
    • l’épitope synthétique du peptide HMW-gluten (12.5%)
    • et le test recombinant à HMW-gluten (12.5%).
  • Ces résultats indiquent que le test avec HMW-gluten natif a une faible spécificité.
  • La sensitivité et la spécificité des tests IgE avec le recombinant HMW-gluten sont de 16.7% et 92.9%.
  • Ces résultats sont comparables avec ceux obtenus en utilisant l’épitope peptidique de HMW-gluten.
  • Cependant, les sensibilité et spécificité augmentent à 93.8% et 92.9. lorsque le test est combiné au test avec le recombinant d’oméga5gliadine.

- Conclusion et Implication Clinique :

  • Les auteurs démontrent :
    • que le recombinant HMW-gluten est meilleur pour la technique CAP-FEIA en terme de sensibilité et spécificité,
    • et confirment que la détection des IgE spécifiques contre le recombinant HMW-gluten est utile pour le diagnostic de WEIDA lorsqu’il est combiné avec le CAP-FEIA à l’oméga5gliadine.

Les auteurs ont testé un recombinant d’une sous-unité de haut poids moléculaire du gluten chez des patients ayant une anaphylaxie à l’effort au blé.

Ils démontrent que ce dosage a une meilleure sensibilité et spécificité que les autres dosages actuels (extraits peptiques du gluten, protéines purifiés natives du blé et du gluten).

Il est également démontré dans ce travail que l’association des dosages d’IgEs vis-à-vis de l’omega5gliadine et vis-à-vis du recombinant de la sous-unité de haut poids moléculaire du gluten augmente considérablement les qualités du diagnostic avec une sensibilité de 93.8% et une spécificité de 92.9%.

La description du procédé de fabrication de ce recombinant de haut poids moléculaire du gluten est classique et doit donc être facilement réalisé en routine par les industries pharmaceutiques.

On peut donc espérer très prochainement voir un CAP du gluten qui, associé à celui de l’oméga5gliadine, permettra aux allergologue de disposer d’un outil très performant dans le diagnostic d’anaphylaxie au blé.