Méfiez-vous à l’effort : l’asthme léger et la bronchite chronique ne paient pas de mine, et pourtant…

mardi 26 février 2013 par Dr Philippe Carré1012 visites

Accueil du site > Maladies > Asthme > Méfiez-vous à l’effort : l’asthme léger et la bronchite chronique ne paient pas (...)

Méfiez-vous à l’effort : l’asthme léger et la bronchite chronique ne paient pas de mine, et pourtant…

Méfiez-vous à l’effort : l’asthme léger et la bronchite chronique ne paient pas de mine, et pourtant…

mardi 26 février 2013, par Dr Philippe Carré

L’asthme léger et la bronchite chronique semblent influencer la capacité fonctionnelle à l’exercice : étude cas-contrôle. : Marcon A. · Girardi P. · Ferrari M. · Olivieri M. · Accordini S. · Bombieri C. · Bortolami O. · Braggion M. · Cappa V. · Cazzoletti L. · Locatelli F. · Nicolis M. · Perbellini L. · Sembeni S. · Verlato G. · Zanolin M.E. · de Marco R.

Mild Asthma and Chronic Bronchitis Seem to Influence Functional Exercise Capacity : A Multi-Case Control Study

dans Int Arch Allergy Immunol 2013 ;161:181–188 (DOI : 10.1159/000345137)

- Contexte :

  • Dans une étude cas-contrôle multiple à partir d’une base de population (Interaction Gènes-Environnement dans les Maladies Respiratoires), les auteurs ont recherché si l’asthme, la bronchite chronique (BC) et la rhinite étaient associés à une diminution du test de marche de 6 mn (TDM6), et si les déterminants du TDM6 étaient les mêmes chez les sujets avec ou sans maladies respiratoires.

- Méthodes :

  • Des sujets asthmatiques (n=360), avec une BC (n=120), une rhinite (n=203) et des sujets contrôle sans maladie respiratoire (n=302) ont été recrutés
  • Les variations du TDM6 dans les groupes ont été analysées par ANCOVA, avec ajustement sur le sexe, l’âge, la taille, le poids et les comorbidités
  • Les déterminants du TDM6 ont été étudiés par régression linéaire, et l’hétérogénéité entre les cas et les contrôles a été évaluée.

- Résultats :

  • Le TDM6 était différent entre les cas et les contrôles (p=0.01)
  • Il était plus court pour les cas d’asthme (-17.1, IC 95 % : -23.8 à -5.8 m) et de BC (-20.7, IC 95% : -36.6 à -4.8 m) que pour les contrôles (604 ± 68 m en moyenne), mais pas pour les cas de rhinite
  • L’association négative entre l’âge et le TDM6 était significatif pour les cas de BC, mais pas pour les autres groupes (p=0.001).

- Conclusions :

  • Même au niveau de sévérité trouvé dans la population générale, l’asthme et la BC pourraient influencer le TDM6, qui semble refléter le niveau fonctionnel d’exercice pour les activités physiques quotidiennes
  • L’association négative entre l’âge et le TDM6 était particulièrement forte chez les sujets ayant une BC
  • Cette étude ajoute à l’évidence croissante que la BC n’est pas une condition anodine, notamment dans la population adulte âgée, et renforce l’importance de surveiller la capacité fonctionnelle et le reconditionnement physique dans l’asthme léger.

Les auteurs ont évalué, dans une population de 683 sujets italiens ayant un asthme léger, une rhinite ou une bronchite chronique, par rapport à un groupe de 302 sujets sains, le degré éventuel de limitation à l’exercice par la réalisation d’un test de marche de 6 minutes (TDM6).

Les résultats montrent que :

  • l’asthme léger et la bronchite chronique sont associés à une réduction du TDM6
  • la rhinite n’est pas associée de façon significative à la performance du test
  • l’effet délétère de l’âge est particulièrement net chez les sujets avec une BC.

Le TDM6 est un test simple à réaliser, fiable et reproductif ; il évalue la distance qu’un sujet peut parcourir en marchant rapidement à plat sur une surface dure pendant 6 minutes, et correspond au niveau sous-maximal de capacité fonctionnelle, reflétant le niveau d’exercice lors d’activités physiques quotidiennes. Il est habituellement utilisé pour mesurer l’état fonctionnel et la réponse aux traitements chez des sujets ayant une maladie respiratoire ou cardiaque modérée à sévère.

La valeur moyenne du TDM6 chez les sujets sains de cette étude (604 m) était dans les limites habituelles de ce qui est rapporté dans la littérature. Elle était abaissée chez les asthmatiques :

  • ceci peut être en rapport avec l’inactivité ou la sédentarité
  • mais peut aussi être secondaire à l’obstruction bronchique, à la baisse de la capacité respiratoire, à la dyspnée ou la bronchoconstriction secondaire à l’exercice
  • les patients peuvent aussi autolimiter leur activité par criante de déclencher des symptômes
  • la dépression, l’anxiété, les troubles cognitifs peuvent aussi contribuer à la moindre capacité fonctionnelle.

La plupart de ces causes peuvent aussi expliquer la limitation fonctionnelle chez les sujets avec une BC ; les comorbidités potentielles de ces patients ont été exclues en tant que facteurs confondants possibles (comme par exemple une claudication intermittente des jambes qui aurait pu limiter la distance parcourue).

Le seul déterminant du TDM6 qui pourrait interférer est l’âge, les sujets plus âgés ayant des distances parcourues plus courtes que les sujets jeunes ; mais l’association négative n’a été trouvée que pour ceux ayant une BC, ce qui peut être un élément en faveur du rôle du tabagisme, qui était plus important dans ce groupe.

Ces résultats montrent que la BC n’est pas une pathologie si anodine qu’elle apparaît souvent dans ses formes débutantes, mais qu’elle peut influer sur les capacités fonctionnelles des sujets atteints au quotidien, en particulier chez ceux qui sont les plus âgés ; ils montrent aussi l’importance de la surveillance de cette capacité fonctionnelle à l’effort pour adapter la prise en charge des patients ayant un asthme dès le stade léger, notamment en terme de reconditionnement physique.