Mère allaitante d’enfants allergiques : une consolation, elle peut se gaver « grave » d’allergènes !!

jeudi 14 novembre 2013 par Dr Stéphane Guez946 visites

Accueil du site > Allergènes > Alimentaires > Mère allaitante d’enfants allergiques : une consolation, elle peut se gaver « (...)

Mère allaitante d’enfants allergiques : une consolation, elle peut se gaver « grave » d’allergènes !!

Mère allaitante d’enfants allergiques : une consolation, elle peut se gaver « grave » d’allergènes !!

jeudi 14 novembre 2013, par Dr Stéphane Guez

Rôle d’une éviction alimentaire maternelle et des taux d’IgA humaines du lait dans le développement des allergies au lait de vache chez l’enfant. : Kirsi M. Järvinen1,2,*, Jennifer E. Westfall1, Max S. Seppo2, Aisha K. James2, Angela J. Tsuang2, Paul J. Feustel3, Hugh A. Sampson2, Cecilia Berin2

dans Vol. 43 Issue 11
Clinical & Experimental Allergy

- Introduction :

  • Le rôle des régimes d’éviction alimentaire chez la femme dans la prévention des allergies alimentaires de l’enfant est encore débattu.
  • On sait peu de choses sur les effets d’un tel régime sur la composition du lait humain (HM), ni sur l’induction des réponses humorales de l’enfant.

- Objectif de l’étude :

  • Il a été d’évaluer l’association :
    • d’une éviction maternelle du lait de vache (CM) pendant l’allaitement
    • et du taux des IgA spécifiques contenu dans le lait humain
  • sur le développement d’une allergie au lait de vache CMA) chez l’enfant.

- Matériel et Méthode :

  • Les auteurs ont utilisé du HM et des échantillons de sérum d’enfants dans une étude prospective de cohorte de 145 couples mère-enfants.
  • Le sérum maternel et les échantillons de HM ont été évalués dans leur contenu en IgA et IgG spécifiques de la caséine et de la beta-lactoglobuline (BLG) par test Elisa.
  • 21 mères ont initié de façon prophylactique une éviction stricte du CM en raison d’antécédents familiaux d’allergie alimentaire chez d’autres enfants, et 16 en raison d’une dermatite atopique ou de régurgitations/vomissements observés chez leurs enfants lors des 3 premiers mois de vie.
  • Les sérums des enfants ont été évalués dans leur teneur en IgG, IgA et IgE spécifiques de la caséine et de la BLG.
  • Une CMA a été confirmée par un test de provocation par voie orale.
  • L’impact du HM sur le taux de BLG a été évalué par un test de perméabilité sur des cellules épithéliales intestinales.

- Résultats :

  • Les mères qui éliminent le CM ont un taux abaissé d’IgA spécifiques de la caséine et de la BLG dans leur lait par rapport aux mères qui ne font pas de régime d’éviction (p = 0.019, p = 0.047).
  • Leurs enfants ont :
    • des IgG1 spécifiques de la caséine et de la BLG abaissés (p = 0.025 et p< 0.001),
    • et des taux d’IgG4 anti-BLG abaissés (p = 0.037)
    • ainsi que des taux d’IgA spécifiques de la caséine et de la BLG moins souvent détectable que ceux qui n’ont pas de régime d’éviction (p = 0.003 et 0.007).
  • La baisse des IgG4 et IgA spécifiques au CM est inversement associée avec la présence d’une CMA chez l’enfant.
  • Le test de perméabilité intestinale de BLG est altéré par le HM ayant un taux élevé d’IgA spécifiques mais pas s’il y a un taux bas.

- Conclusion :

  • L’éviction maternelle du lait de vache est associée à des taux abaissés d’IgA spécifiques muqueuses et au développement d’une allergie alimentaire au lait de vache chez l’enfant.

- Application clinique :

  • Les IgA du lait humain IgA semblent jouer un rôle dans la prévention de l’absorption excessive et non contrôlée des antigènes alimentaires dans la lumière intestinale et donc dans la prévention de l’allergie au lait de vache.

Les auteurs démontrent que l’éviction du lait de vache pendant l’allaitement d’enfants atopiques diminue les IgA et IgG spécifiques au lait de vache.

Les enfants ayant une mère en éviction ont moins d’IgE et IgG spécifiques ce qui perturbe la perméabilité intestinale au lait et favorise le développement d’une allergie au lait de vache.

Cet article s’ajoute à la longue liste des études récentes qui se rejoignent en démontrant que l’éviction préventive est bien une erreur thérapeutique : au lieu de prévenir l’allergie, celle-ci est au contraire plus fréquente car les mécanismes de tolérance liés au contact précoce avec l’allergène ne peuvent pas se mettre en place.

Ce travail prouve que l’éviction du lait de vache chez la mère empêche le développement chez l’enfant des IgG1 et IgG4, ainsi que des IgA spécifiques au niveau intestinal, empêchant le fonctionnement de la barrière intestinale pour les allergènes du lait de vache.

Cela ne préjuge pas de l’intérêt éventuel de l’éviction d’autres allergènes par la mère durant son allaitement, mais en tout état de cause, il faut des études sérieuses avant de proposer de tels traitements d’éviction.