Une étude à convulser : les maladies allergiques rendraient épileptiques !!!

jeudi 13 février 2014 par Dr Stéphane Guez629 visites

Accueil du site > Maladies > Atopie > Une étude à convulser : les maladies allergiques rendraient épileptiques (...)

Une étude à convulser : les maladies allergiques rendraient épileptiques !!!

Une étude à convulser : les maladies allergiques rendraient épileptiques !!!

jeudi 13 février 2014, par Dr Stéphane Guez

Les maladies allergiques sont associées à l’épilepsie chez les enfants : une étude de population aux US. : Silverberg JI, Joks R, Durkin HG. Allergic disease is associated with epilepsy in childhood : a US population-based study.

dans Allergy 2014 ; 69 : 95–103

- Introduction :

  • Des études précédentes sur des modèles animaux suggèrent une association entre maladie allergique et épilepsie.
  • Les auteurs ont cherché à déterminer si l’allergie est associée à l’épilepsie chez les enfants.

- Matériel et Méthode :

  • Les auteurs ont utilisé les données d’une base de surveillance nationale de la santé des enfants aux US entre 2007-2008, avec étude de 91642 enfants âgés de 0 à 17 ans, afin de déterminer s’il existe une association entre :
    • la prévalence de l’épilepsie
    • et les maladies allergiques incluant asthme, dermatite atopique / eczéma, pollinose et allergies alimentaires.
  • Des modèles statistiques de régression logistique ont été établis pour prendre en compte les facteurs confondants.

- Résultats :

  • La prévalence aux US de l’épilepsie chez les enfants est de 1.03%, et est significativement associée avec un âge plus élevé, avec le sexe masculin, un faible revenu du ménage, la structure familiale et des antécédents de traumatisme cérébral et ou commotion.
  • Les enfants ayant plus de 1 affection allergique ont plus souvent de l’épilepsie dans leur vie que les enfants non allergiques (régression logistique, odd ratio ajusté (IC95%) = 1.79 (1.37-2.33)).
  • La prévalence au cours de la vie (2.30 (1.50-3.52) et la prévalence sur 1 an de l’asthme (2.00 (1.41-2.84), la DA / eczéma (1.73 (1.17-2.56), la pollinose (1.93 (1.41 – 2.65)) et l’allergie alimentaire (2.69 (1.38 – 4.01)) sont associés à une augmentation de la probabilité d’avoir été diagnostiqué avec une épilepsie.
  • Des résultats similaires ont été trouvé pour des antécédents actuels d’épilepsie.
    La dermatite atopique sévère / eczéma (23.89 (1.34 – 11.32)) et la pollinose (2.46 (1 .11 – 5.41)) sont associées a des probabilités plus élevés d’épilepsie par rapport à des affections légères à modérés.
  • Si le nombre de maladies allergiques augmente, alors augmente également les antécédents actuels ou anciens d’épilepsie.

- Conclusion :

  • La prévalence aux US de l’épilepsie est associée aux maladies allergiques chez l’enfant.
  • D’autres études sont nécessaires pour déterminer si l’inflammation allergique contribue à favoriser l’épilepsie.

Dans ce travail épidémiologique portant sur une cohorte d’enfants aux Etats-Unis, les auteurs ont cherché s’il existe une relation entre maladies allergiques et épilepsie. Ils trouvent effectivement un lien d’autant plus fort que les maladies allergiques sont nombreuses et sévères.

Les conclusions de ce travail laissent dubitatif.

La cohorte utilisée n’était pas faite pour rechercher à priori cette relation et on peut s’interroger sur la pertinence de la question posée, sur la méthode utilisée par questionnaires et sur le bien-fondé du choix de cette cohorte.

En pratique clinique, il n’a jamais été soulevé la possibilité d’un lien entre allergies et épilepsie. On peut penser que de nombreux biais sont présents, principalement le fait qu’un milieu défavorisé aux Etats-Unis ne permet ni de traiter une épilepsie ni une maladie allergique associée.

Donc à priori, conclusions et travail a ne pas retenir.