Saigner un enfant allergique permet d’éviter de lui donner à manger.

vendredi 31 octobre 2014 par Dr Stéphane Guez286 visites

Accueil du site > Allergènes > Alimentaires > Saigner un enfant allergique permet d’éviter de lui donner à manger.

Saigner un enfant allergique permet d’éviter de lui donner à manger.

Saigner un enfant allergique permet d’éviter de lui donner à manger.

vendredi 31 octobre 2014, par Dr Stéphane Guez

Valeurs prédictives des composants allergéniques spécifiques IgE dans le résultat des TPO à l’arachide et à la noisette chez les enfants. : K. Beyer1,2,†,*, L. Grabenhenrich3,†, A. Beder1, B. Kalb1, M. Ziegert4, A. Finger5, N. Harandi6, R. Schlags6, M. Gappa7, L. Puzzo7, H. Röblitz8, M. Millner-Uhlemann9, S. Büsing10, H. Ott11, L. Lange5 andB. Niggemann1,4

dans Allergy

- Introduction :

  • Les TPO sont le Gold Standard dans le diagnostic d’allergie alimentaire, mais demandent du temps.

- Objectifs de l’étude :

  • Ils ont été :
    • d’étudier la place des composants allergéniques IgE vis-à-vis de l’arachide et de la noisette pour le diagnostic d’allergie à l’arachide et à la noisette
    • et d’identifier les valeurs seuils pour éviter des TPO superflus.

- Matériel et Méthode :

  • Au cours d’une étude prospective et multicentrique, des enfants ayant une suspicion d’allergie à l’arachide ou à la noisette ont eu un TPO.
  • Les dosages d’IgE spécifiques aux composés allergéniques suivants :
    • Ara h 1, 2, 3 et 8
    • et Cor a 1, 8, 9 et 14
  • ont été réalisés par Immuno CAP-FEIA.

- Résultats :

  • 210 enfants ont eu un TPO avec arachide et 143 avec la noisette.
  • 43% de ces patients ont un TPO positif à l’arachide et 31% positif avec la noisette.
  • Avec une aire sous la courbe respectivement de 0.92 et 0.89, les IgEs à Ara h 2 et Cor a 14 font la différence entre enfants allergiques et tolérants de façon bien meilleure que les IgE spécifiques à l’arachide et à la noisette.
  • Pour la première fois, les courbes de probabilité d’un TPO positif pour l’arachide et la noisette ont été calculées.
    • Une probabilité de 90% d’un TPO positif à l’arachide et à la noisette a été estimée pour un taux d’IgE Ara h 2 à 14.4 kU/L et pour un taux d’IgEs Cor a 14 de 47.8 kU/L.
    • Une probabilité de 95% ne pourrait être estimée que pour des valeurs de Ara h 2 de 42.2 kU/L.

- Conclusions :
- Les IgEs à Ara h 2 et Cor a 14 sont utiles pour estimer la probabilité pour un TPO d’être positif lors de l’étude diagnostique d’une allergie à l’arachide et à la noisette et permettre ainsi d’éliminer des TPO superflus.


En étudiant les taux d’IgEs vis-à-vis des composés allergéniques de l’arachide et de la noisette, les auteurs ont déterminé les valeurs seuils permettant de prédire la positivité d’un TPO.

Des seuils de 14.4 pour Ara h 2 et 47.8 pour Cor a 14 permettent d’éviter de faire un TPO qui sera positif dans 90% des cas.

Cette étude vient confirmer l’intérêt de l’étude des sensibilisations aux composants allergéniques afin de prédire les risques d’une réintroduction alimentaire.

Les seuils de positivité calculés ici pour l’arachide et la noisette sont des taux très élevés. Ils permettent un diagnostic de certitude d’allergie alimentaire à 90% pour l’arachide et la noisette.

Cependant en allergologie courante le problème le plus fréquent est celui des taux qui sont positifs mais très en dessous de ces valeurs ? N’y a t’il toujours qu’un TPO pour confirmer ou non la nécessité d’une éviction alimentaire ? Et quel est le risque d’un TPO positif ? Dans ce travail, les seuils de 0.35 kU/L pour ces 2 composants donnent des risques d’un TPO positif de 50% pour l’arachide et de 80% pour la noisette.

Il reste donc toujours à trouver un test allergologique qui permette d’égaler le TPO