Bientôt de la Ventoline en enfer : le soufre donne de l’asthme !!

jeudi 27 mars 2003 par Dr Stéphane Guez5381 visites

Accueil du site > Pratique > Travail > Bientôt de la Ventoline en enfer : le soufre donne de l’asthme (...)

Bientôt de la Ventoline en enfer : le soufre donne de l’asthme !!

Bientôt de la Ventoline en enfer : le soufre donne de l’asthme !!

jeudi 27 mars 2003, par Dr Stéphane Guez

L’allergie professionnelle est encore mal connue, et elle est certainement d’une fréquence élevée en milieu agricole. Les auteurs se sont penchés sur les effets des traitements des arbres fruitiers : le SO2 peut-il donner de l’asthme ?

Sulfuration des abricots : une travail qui peut induire un syndrome équivalent à de l’asthme en milieu agricole. : Koksal N, Hasanoglu HC, Gokirmak M, Yildirim Z, Gultek A. Department of Pulmonary Diseases, Turgut Ozal Medical Center, Inonu University, Malatya, Turkey dans Am J Ind Med 2003 Apr ;43(4):447-53

Plusieurs cas d’asthme bronchique ont été mis en évidence lors de crises pendant la saison de sulfuration des abricots. L’objectif de cette étude a été de mettre en évidence les effets du dioxyde de soufre (SO2) sur les voies respiratoires de travailleurs impliqués dans ce travail.

- Méthodes :
* Les taux de SO2 dans l’atmosphère ont été mesurés dans 15 fermes cultivant les abricots, avec dans le même temps analyse des scores symptomatiques de 69 travailleurs avant, pendant et après l’exposition au SO2.
* Un examen physique et des tests fonctionnels respiratoires des travailleurs ont été également réalisés avant et après exposition.

- Résultats :
* Les mesures de SO2 montrent des concentrations comprises entre 106.6 et 721 ppm.
* La dyspnée (80%), la toux (78%), l’irritation des yeux et du nez (83-70%) sont les symptômes les plus fréquents.
* Les travailleurs ont une diminution significative des fonctions pulmonaires après l’exposition au SO2.
* Les diminutions du VEMS, du Tiffeneau et du DEM 25-75% montrent que les effets aigus sur l’appareil respiratoire sont de type obstructifs.

- Conclusion : Une exposition aigue au SO2 induit un syndrome équivalent à de l’asthme chez des travailleurs lors de la sulfuration des abricots. Le SO2 qui n’avait pas été impliqué jusqu’à présent peut donc être considéré comme un nouvel agent en agriculture pouvant induire un syndrome apparenté à de l’asthme.


Dans cette étude les auteurs démontrent que le SO2 vaporisé sur les arbres fruitiers induit des manifestations d’irritation ORL et des voies respiratoires chez les ouvriers agricoles qui réalisent ce travail, avec un syndrome obstructif aux EFR.

Les auteurs signalent que c’est la première fois que le SO2 est rapporté comme agent inducteur d’asthme chez les ouvriers agricoles. Cependant en France le SO2 est connu depuis longtemps comme pouvant donner des manifestations respiratoires irritatives et de l’asthme.

Les personnes exposées sont surtout les travailleurs de la vigne en particulier dans les chais lors de la vinification. Il s’agit ici de SO2 répandu sur les arbres et dans les chais de SO2 en poudre mais le principe actif reste le même ainsi que les symptômes.

Les oubliés de ce travail sont enfin les consommateurs qui mangent de drôles d’abricots qui peuvent induire chez certains asthmatiques des crises sévères si les fruits ne sont pas assez lavés.

D’ailleurs le simple lavage est-il suffisant ? Et les manifestations parfois observées avec les abricots secs ne pourraient elles être dues à de fortes concentrations en soufre ?