Une spécialité officielle d’allergologie ?

mercredi 19 février 2003 par la rédaction

Accueil du site > Pratique > Une spécialité officielle d’allergologie ?

Une spécialité officielle d’allergologie ?

Une spécialité officielle d’allergologie ?

mercredi 19 février 2003

L’Anaice, le Snaf et la Sfaic ont remis en chantier ce serpent de mer de l’allergologie : devenir une spécialité à part entière.

Actuellement l’ordre des médecins reconnaît une activité médicale spécifique aux allergologues qui justifient d’un diplôme spécialisé (Capacité ou Desc). Mais l’Université n’enseigne pas l’allergologie en tant que spécialité pas plus que les caisses d’assurances maladies ne reconnaissent le statut de spécialiste aux médecins allergologues exclusifs (déficit public oblige).

Une interview du Dr Farid Marmouz du Snaf, dans le quotidien du médecin (n°7276 du mardi 18/02/03) rappelle les données de ce problème et l’espoir que nous avons de voir apparaître d’ici deux à quatre ans un diplôme d’études spécialisées à part entière pour notre métier.

En effet le manque est cruel : 20% de la population Française souffre d’allergies, les médecins généralistes ne bénéficient que de quelques heures de formation sur les allergies en dix ans d’études médicales, et il n’y a plus actuellement que 1800 allergologues dont à peine 500 d’allergologues exclusifs sur le territoire Français.

Les diplômes actuels forment moins d’une quarantaine d’allergologues par an et ceux-ci n’exercent pas toujours en tant que tel (problème de rentabilité des actes) ou le font à temps partiel (multi-spécialité ou temps partiels de convenance personnelle).

Le problème est aigüe également dans les hôpitaux où le personnel qualifié devient rare...

Une situation urgente qui nécessite la mobilisation de tous.


Voir en ligne : Le Quotidien du médecin

Portfolio