Et oui, l’allergologue doit aussi assurer la formation du médecin qui est en lui !

mardi 18 novembre 2003 par la rédaction

Accueil du site > Editorial > Et oui, l’allergologue doit aussi assurer la formation du médecin qui est en (...)

Et oui, l’allergologue doit aussi assurer la formation du médecin qui est en lui !

Et oui, l’allergologue doit aussi assurer la formation du médecin qui est en lui !

mardi 18 novembre 2003

Une décision médicale n’est pas toujours simple et aborder un problème sous un angle différent peut apporter un éclairage nouveau et riche d’enseignements.

Ainsi, sur la question de la prévention des maladies allergiques par l’allaitement au sein chez les nouveaux-nés, il est utile de mettre en balance les bénéfices allergologiques et les risques autres.

Il faut savoir, par exemple, que cela peut exposer l’enfant à un risque de transmission du VIH dans 14% des cas si la mère est porteuse et qu’il y a également un risque d’absorption de diverses substances toxiques ingérées par la mère.

Pour la maman, on sait que l’allaitement multiplie pas 5 le risque de développer une polyarthrite rhumatoïde. Par contre, de nombreuses études épidémiologiques semblent indiquer une très forte protection vis-à-vis du risque de cancer du sein si l’allaitement est fréquent et prolongé.

Il est banal de dire que le malade doit être vu d’une façon globale et pas seulement par le « petit bout de la lorgnette ».

Mais dit autrement, cela signifie que l’allergologue, comme tout spécialiste, doit également s’informer des données médicales actuelles d’ordre général pour pondérer ou prendre ses décisions allergologiques sous peine d’être nocif pour d’autres pathologies du patient.

Il faut donc lire allergique.org mais aussi se «  promener » régulièrement sur les autres sites médicaux…


Voir en ligne : Dr Stéphane GUEZ

Portfolio