Après l’année de la canicule, l’année des pollens.

jeudi 1er juillet 2004 par la rédaction

Accueil du site > Editorial > Après l’année de la canicule, l’année des pollens.

Après l’année de la canicule, l’année des pollens.

Après l’année de la canicule, l’année des pollens.

jeudi 1er juillet 2004


En 2003, la canicule s’est abattue sur la France et a fait 15000 morts.

A grand renfort de coups de couteaux médiatiques, le gouvernement a
été accusé de ne pas avoir prévu que les conditions
climatiques exceptionnelles de l’été seraient responsables de
nombreux décès.

En 2004, le climat a été responsable d’une gêne particulièrement
importante pour les personnes sensibles aux pollens. Même ceux qui n’avaient
jamais souffert ou très peu les années précédentes,
ont passé plusieurs semaines très difficiles avec rhinite, conjonctivite
et asthme.

Arrêts de travail, crises d’asthme, enfants agressés… Les
cabinets des médecins croulaient sous le nombre des malades.

Il n’est malheureusement pas exclu non plus que le nombre de décès
chez les asthmatiques allergiques s’en soit trouvé augmenté.

Alors, Messieurs et Dames du gouvernement, nous vous implorons de mettre en
place un "plan allergie"
comme nous avons un plan canicule, afin de venir en aide aux millions d’allergiques
qui souffrent.

Et comme nous vous savons très occupés, nous vous donnons quelques
pistes :

  • reconnaissance de l’allergologie en tant que spécialité,
    ce qui permettra un enseignement de qualité pour tous les médecins
    spécialistes et généralistes,
  • arrêt de la diminution du remboursement des médicaments anti-allergiques
    car ce ne sont pas des médicaments de confort,
  • remboursement des housses anti-acariens, des laits adaptés aux allergiques
    etc…,
  • et pour le reste : rencontrez les allergologues et les malades.



Voir en ligne : Dr Hervé MASSON

Portfolio