Ibuprofene : pas chez l’enfant ?

samedi 11 septembre 2004 par la rédaction

Accueil du site > Sciences > Ibuprofene : pas chez l’enfant ?

Ibuprofene : pas chez l’enfant ?

Ibuprofene : pas chez l’enfant ?

samedi 11 septembre 2004

Une polémique est apparue depuis 48h en médecine : l’ibuprofene, leader de la pharmacopée conseille en france est-il dangereux pour la santé de l’enfant ?

La réponse pharmacologique est clairement : OUI ! Mais ce n’est pas nouveau et il ne l’est peut-être pas plus que l’aspirine que nous consommons également au kilogramme et sans ordonnance...

Reprenons tout cela plus posément :

- L’ibuprofene est un anti-inflammatoire non stéroïdien dont les effets indésirables sont communs à ceux de sa famille médicamenteuse et non anodins (entre autre insuffisance rénale ou syndrome de Lyell parmi les causes potentiellement mortelles).
- L’ibuprofene du fait de son large usage et particulièrement de son usage chez l’enfant a fait apparaître un doute dans son usage dans des cas précis (varicelle). L’agence française de sécurité sanitaire a alors communiqué auprès des médecins sur le sujet, elle tirait alors les conséquences d’études plus anciennes
- En juillet 2004, Esculape disait déjà très justement : "Dans l’état actuel des connaissances, ll ne possède pas la sécurité du paracétamol et devrait être réservé " en seconde intention " c’est à dire en cas d’échec ou de résultat insuffisant c’est à dire pour des températures supérieures à 38°5 voire 39°C. ". Le site donne également la liste desmédicaments commercialisés qui en contiennent.
- Septembre 2004 : divers articles (tf1, le Parisien etc.) reprennent en coeur le fait que l’ibuprofene est dangereux mais alors pourquoi n’écrivent ils pas alors que l’aspirine l’est également ? C’est une mauvaise information que de ne dire les choses qu’à moitié et de vouloir imposer une opinion au lieu d’aider chacun à faire son choix !

Ce matin, l’afssaps réagit par un communiqué de presse : "Dans le cadre du processus continu d’évaluation et d’utilisation des médicaments, l’Afssaps a également considéré nécessaire, en juillet 2004, de revoir la stratégie de prise en charge de la fièvre chez l’enfant et a mis en place un groupe de réflexion afin de publier des recommandations d’ici la fin de l’année 2004.
Tous les médicaments peuvent être à l’origine d’effets indésirables. Leur utilisation ne doit pas être banalisée, qu’ils soient prescrits ou non
".

C’est d’ailleurs ce qui ressort également chez nos confrère Canadiens.

Pour finir, je rappelle que pour contrôler la fièvre chez l’enfant, il faut le déshabiller, l’hydrater et éventuellement le baigner d’un bain frais (mais pour continuer dans la polémique je vous propose cette discussion pédiatrique) ou plutôt d’un mouillage à l’eau fraîche dont l’évaporation évacuera la chaleur du corps.


Voir en ligne : Ibuprofene, on en parle sur le forum

Portfolio