Acarien ? Aca..Quoi ? Non, Aca...Rien..

jeudi 7 octobre 2004 par la rédaction

Accueil du site > Editorial > Acarien ? Aca..Quoi ? Non, Aca...Rien..

Acarien ? Aca..Quoi ? Non, Aca...Rien..

Acarien ? Aca..Quoi ? Non, Aca...Rien..

jeudi 7 octobre 2004

La saison des PAI se termine avec son habituel spectacle de certificats, d’ordonnances, de coup de téléphones médecin-malade, malade-médecin, médecin-médecin et voici que se profilent les acariens et leur saison : un temps doux et humide.

L’acarien est ce petit être vivant qui transforme nos cellules de peau mortes en poussières plus fines, se chargeant ainsi de l’ingrate tâche du recyclage des phanères et poils que nous perdons chaque jour. Sa tâche accomplie, il meurt et devient à son tour un débris recyclé par ses propres congénères.

Et voilà, dans la douceur automnale et avec quelques pluies, nos fenêtres se ferment : les acariens sont heureux, ils prolifèrent, se reproduisent et meurent par millions dans nos chambres moins aérées.

Le vent d’automne brasse leurs petits corps morts et les font tourbillonner une dernière fois dans les narines de nos petits enfants.

"Atchoum" dit le petit, "À tes souhaits" dit le papa, "Aux armes" crie la maman.

La guerre est entamée, elle sera sans merci.

Frères d’armes, victimes des acariens : armez vous de votre seul courage ! Aérez ! Déshumidifiez ! Boutez les nids à poussière hors de la chambre ! Révoltez vous ! Traitez à l’arme chimique (NDA : bombe anti-acarien exclusivement) ce lieu de combat immun ! Enveloppez vos matelas et taies d’oreiller des housses de la victoire !

Et enfin, dans un signe de victoire finale : agitez fièrement ce mouchoir enfin sec qui signe au monde entier votre victoire sur l’ennemi héréditaire.


Voir en ligne : Dr Philippe Auriol

Portfolio