La réforme de la sécurité sociale.

mardi 4 janvier 2005 par la rédaction

Accueil du site > Editorial > La réforme de la sécurité sociale.

La réforme de la sécurité sociale.

La réforme de la sécurité sociale.

mardi 4 janvier 2005

Devant le trou abyssal de la sécurité sociale, nos gouvernants ont négocié avec les syndicats médicaux une réforme profonde du système de santé.

Il est hors de propos ici de commenter les choix faits, mais les interrogations des patients dans nos cabinets nous pousse à vous expliquer ce qui va changer dans la prise en charge des maladies allergiques. En particulier, la question régulièrement posée à nos secrétariats est : "Pouvons nous encore consulter un allergologue sans passer par le médecin traitant ?".

Sachez, d’ores et déjà, que la réglementation de l’accès au spécialiste n’entrera en vigueur que le 1er juillet 2005.

Il faut aussi comprendre la particularité française en matière d’allergologie. Le terme global "d’allergologue" recouvre, en France, plusieurs types de praticiens.

Sont autorisés à pratiquer l’allergologie, deux types de médecins :

  • Ceux qui, à l’issue de leurs études de médecine, ont passé un diplôme d’allergologie leur conférant le droit d’être allergologue mais qui ne sont pas des spécialistes au regard de la sécurité sociale puisque la spécialité d’allergologie n’a jamais été créée. Ils sont considérés comme des médecins à exercice particulier, terme regroupant les médecins non-spécialistes exerçant une activité autre que la médecine générale.
  • Ceux qui ont passé une spécialité reconnue par la sécurité sociale : pneumologie, dermatologie, oto-rhino-laryngologie etc… et, en plus, un diplôme d’allergologie dans le cadre de leur spécialité. Ils sont reconnus comme spécialistes (Pneumologues, Dermatologues, ORL…) par la sécurité sociale.

Vous comprenez donc que, selon que vous consultez un allergologue exclusif ou un spécialiste qui est aussi allergologue, vous devrez ou non passer par votre médecin traitant.

  • Si l’allergologue est exclusif (sur sa plaque, vous ne verrez que Allergologue), vous pourrez le consulter directement,
  • Si l’allergologue est aussi spécialiste dans un autre domaine (sur sa plaque, vous verrez son autre spécialité), vous devrez demander l’aval de votre médecin traitant.

Mais vous avez jusqu’au 1er juillet prochain pour vous imprégner de ces règles. Et d’ici là, elles auront peut-être encore changé.


Voir en ligne : Dr Hervé Masson

Portfolio