Marre des corticoïdes dans l’asthme ?

jeudi 3 mars 2005 par la rédaction

Accueil du site > Sciences > Marre des corticoïdes dans l’asthme ?

Marre des corticoïdes dans l’asthme ?

Marre des corticoïdes dans l’asthme ?

jeudi 3 mars 2005

L’asthme est une maladie inflammatoire chronique des petites bronches qui frappe plus de 20% des Français à des degrés plus ou moins forts.

Depuis des années, le traitement de l’asthme s’est résumé à un traitement de corticoïdes : d’abord par voie générale, puis par voie inhalée.

Au début, existait également une alternative légère : les cromones. Pour des raisons commerciales et également de moindre efficacité celles-ci ont quitté le marché pharmaceutique français.

Il y a deux ans, les anti-leucotriènes sont venus élargir un peu le panel thérapeutique mais avec des indications limitées : asthme d’effort ou complément d’une corticothérapie inhalée. Une AMM est en attente pour la rhinite allergique accompagnant l’asthme mais elle n’est pas encore obtenue.

Finalement, c’est peut-être du Canada que viendra la prochaine alternative thérapeutique sous le doux nom de code ASM8.

La société Topigen passe en effet sa molécule ASM8 en phase d’étude clinique de grade 1. Cela signifie que les tests de laboratoires lui sont favorables et que l’on va désormais pouvoir étudier plus largement l’intérêt de cette molécule chez l’être humain.

Quels avantages en sont attendus ?

  • Une grande spécificité d’action sur les acteurs de l’inflammation de l’asthme.
  • Peu d’effets secondaires.
  • Une grande stabilité dans le poumon laissant espérer la monoprise.
  • Un coût plus bas que celui des médicaments actuels.

Comment ASM8 va t il soigner l’asthme ?

Comme les corticoïdes ou les anti-leucotriènes, il s’agit d’un traitement des conséquences de l’asthme bien sûr. Mais en amont de l’inflammation, l’ASM8 est sensé bloquer la production de nombreux facteurs inflammatoires : IL-3, IL-5, RANTES, GM-CSF, eotaxins 1,2,3, et MCP-3 et 4.

Bien sûr, il ne s’agit pas là d’un traitement des causes de l’asthme : allergies, infections, virus, irritants etc. mais c’est effectivement sur le papier une alternative intéressante et sûrement complémenatire à la corticothérapie inhalée.

Voilà une nouvelle molécule à suivre ces prochaines années.


Voir en ligne : Topigen présente l’ASM8 en phase 1 d’étude clinique

Portfolio