ATTENTION POLLENS !

mercredi 22 mars 2006 par la rédaction

Accueil du site > Allergènes > ATTENTION POLLENS !

ATTENTION POLLENS !

ATTENTION POLLENS !

mercredi 22 mars 2006

Le printemps arrive et tel un (pollen de) marronier journalistique, le rhume des foins et les alertes aux pollens vont venir envahir la presse.

Déjà l’audience d’allergique.org grimpe en flèche avec une recherche massive sur les mots (les maux ?) urticaire à l’herbe, asthme pollinique, rhume des foins, chenille processionnaire (eh oui, ça va avec...) et le téléphone sonne dans les cabinets médicaux nos malades polliniques se souvenant brutalement qu’ils ont oublié leur rendez-vous...

C’est le moment que l’AAAAI (dont nous avons couvert le récent congrès) choisit pour donner quelques conseils aux allergiques au pollen et aux autres allergiques.

ALLERGIQUES AUX POLLENS ATTENTION !

Suivez les recommandations suivantes :

- Profitez du printemps pour faire un bon nettoyage des poussières et moisissures éventuelles de la maison sans oublier les bouches de ventilation.
- Limitez les activités de plein air entre 10h00 du matin et 16h00 (pics polliniques).
- Prendre ses médicaments *au moins* une demi heure avant de sortir et en cas d’effet insuffisant ou de gêne inexpliquée prendre rendez-vous auprès de votre allergologue.
- Fermez vos fenêtres les jours riches en pollen. Évitez l’usage des ventilateurs à la maison : ils brassent les pollens.
- Nettoyez la literie une fois par semaine à l’eau chaude.
- Étendez votre linge en intérieur pour éviter de ramener les pollens de l’extérieur
- Rincez vous le corps et les cheveux avant de vous coucher : les pollens s’y accumulent durant la journée.
- Laissez les animaux hors de la chambre, ils ramènent avec eux les pollens de l’extérieur.
- Roulez en voiture fenêtres fermées en utilisant l’air climatisé sans que les bouches de ventilation ne pointent vers vous.
- En cas de jardinage portez un masque et des lunettes de protection.

Quand consulter un médecin allergologue ?

- Vous avez des gênes durables ou une rhinite sévère
- Vous souffrez de polypose nasale
- Vous faites de l’asthme ou souffrez de sinusite chronique
- Vos gênes retentissent sur votre qualité de vie ou vos activités normales
- Vos médicaments sont innefficaces ou vous donnent des effets secondaires
- Vous êtes un enfant avec une rhinite allergique car l’immunothérapie peut potentiellement prévenir le développement d’un asthme

Bref, tous ces conseils que vous donnent également vos médecins allergologues Français en consultation : l’allergie est une maladie sérieuse, soignez vous.


Voir en ligne : La 4AI prend soin des polliniques

Portfolio