Une affaire de tempo.

jeudi 26 octobre 2006 par la rédaction

Accueil du site > Editorial > Une affaire de tempo.

Une affaire de tempo.

Une affaire de tempo.

jeudi 26 octobre 2006

Le lien entre allergie et environnement est très complexe.

L’environnement influence la survenue de sensibilisation comme le montre l’étude publiée sur le site qui démontre que l’agression des muqueuses respiratoires des enfants lorsqu’ils vont à la piscine peut favoriser l’apparition d’allergies.

Un environnement riche en allergènes est néfaste pour les allergiques et il n’est plus besoin de démontrer qu’un environnement poussiéreux, des animaux domestiques, une literie en plumes .... sont sources d’aggravation des symptômes chez les allergiques.

Mais dans le même temps, les chercheurs montrent qu’un enfant élevé dans une ferme avec de nombreux animaux et un taux d’endotoxines élevé, signe d’une hygiène insuffisante, développerait moins d’allergies que son copain vivant en ambiance protégée.

Tout ne serait donc qu’une affaire de tempo ?

Il semblerait que les enfants exposés à de forts taux d’allergènes et soumis à un environnement peu hygiénique dès leur naissance, pour peu qu’il n’y ait pas d’antécédents familiaux d’allergie, auraient moins de risques de sensibilisation.

Par contre, dès que l’allergie est apparue dans la famille, la chasse la plus stricte aux allergènes est absolument indiquée.

Nous parlons bien évidemment de médecine et, vous le savez déjà fidèles lecteurs, l’avancée des connaissances viendra peut-être contredire tout ceci dans quelques mois...


Voir en ligne : Dr Hervé Masson

Portfolio