À la peine.

lundi 28 octobre 2013 par la rédaction

Accueil du site > Editorial > À la peine.

À la peine.

À la peine.

lundi 28 octobre 2013

L’adrénaline injectable est le traitement indispensable des réactions allergiques sévères que l’on appelle « l’anaphylaxie ».

Ceux qui souffrent d’allergie alimentaire dangereuse, d’allergie aux venins d’hyménoptères ou d’autres formes potentiellement létales doivent être porteurs d’un stylo auto-injecteur d’adrénaline.

Ce médicament, qu’ils doivent s’injecter en urgence en cas de réaction violente, est le seul capable de soigner une réaction grave.

Pourtant les deux stylos vendus en France (Anapen et Jext) sont très régulièrement en rupture de stock.

Une rumeur voudrait que le prix de vente particulièrement bas de ces produits imposés par les instances françaises fasse que les autres fournisseurs étrangers viennent piller nos stocks nationaux pour faire un bénéfice supplémentaire !

Génial ! Pour une fois que nos exportations s’arrachent...

Malheureusement pour les allergiques, les pouvoirs publics ne peuvent rien.

Alors une des solutions préconisée est de consulter les allergologues en juin pour les renouvellements de PAI plutôt qu’à la rentrée scolaire.

Tout ceci tant que l’Anapen est à la peine et que le problème de Jext est récurrent.


Voir en ligne : Dr. Hervé Masson

Portfolio