En images
Faut-il interdire les anesthésies générales aux coiffeuses ?

Faut-il interdire les anesthésies générales aux coiffeuses ?


Prévalence des IgE contre les agents bloquants neuromusculaires dans les métiers de la coiffure et de la boulangerie. : S. Dong, D. S. Acouetey, R.-M. Guéant-Rodriguez, D. Zmirou-Navier, T. Rémen, M. Blanca, P. M. Mertes and J.-L. Guéant, dans (...)

lire la suite

Rubrique médicaments

Les médicaments sont des substances complexes et dont la dégradation par notre corps est très incomplètement connue. Certains médicaments sont fréquemment responsables d’allergies : pénicilline, sulfamides, macrolides etc.. d’autres le sont plus rarement et sont souvent associés à une génétique favorable. Le diagnostic d’allergie médicamenteuse est difficile et avant de l’affirmer, il faudra pratiquer un bilan auprès d’allergologues spécialisés.

Derniers articles médicaments

0 | ... | 30 | 36 | 42 | 48 | 54 | 60 | 66 | 72 | 78 | ... | 150
article du 4 02 2010 par Dr Stéphane Guez

T’as la peau rouge ? Bin on va y coller un patch, et en plus si t’es encore plus rouge tout le monde sera content !!

Dans le DRESS l’exploration allergique n’est pas bien codifiée et repose essentiellement sur les règles d’imputabilité de pharmacovigilance. Mais les patch-tests pour certaines molécules permettent d’authentifier le médicament responsable dans de nombreuses situations cliniques. Ce travail est très important car l’allergie médicamenteuse est un domaine qui sollicite de plus en plus souvent les (...)
lire la suite 625 lectures

article du 5 01 2010 par Dr Alain Thillay

Paracétamol, pas si mou que ça avec l’asthme ?

Le paracétamol est un métabolite actif de la phénacétine avec une action : analgésique centrale ou périphérique ou les deux selon les auteurs, antipyrétique par activité sur le centre thermorégulateur hypothalamique en inhibant l’action des pyrogènes endogènes et la synthèse des prostaglandines. Il agit aussi directement sur l’hypothalamus provoquant une augmentation des pertes caloriques. A dose (...)
lire la suite 689 lectures

article du 20 10 2009 par Dr Stéphane Guez

Super, la Pharmacovigilance découvre les allergologues…encore un petit effort et le ministre de la santé devrait aussi nous voir…

Dans ce travail rétrospectif réalisé par un centre de dermatologie, les auteurs démontrent que la réalisation systématique de tests cutanés dans le bilan d’une éruption post-médicamenteuse améliore le score d’imputabilité proposé par la pharmacovigilance. Ce travail a porté sur des patients testés à la fois par patch-tests, pricks et IDR selon la molécule suspectée. Le score d’imputabilité est très amélioré (...)
lire la suite 1051 lectures

article du 26 06 2009 par Dr Stéphane Guez

Le vieux à l’honneur : ce n’est pas parce qu’un test est nouveau qu’il est meilleur !!

Cette étude a testé l’apport d’un nouveau test diagnostic in vitro dans l’exploration d’une allergie aux béta lactames par rapport au test classique. La différence entre ces tests est le seuil de positivité. En fait, il n’y a pas d’amélioration de la performance diagnostique avec par ailleurs une influence du taux des IgE totales. Dans ce travail les auteurs ont cherché à savoir si le nouveau Cap (...)
lire la suite 841 lectures

article du 13 05 2009 par Dr Stéphane Guez

Bilan allergologique aux bétalactamines : les jeux sont faits à la première donne.

Dans ce travail, les auteurs montrent que le risque de se sensibiliser à nouveau après avoir présenté une réaction allergique initiale aux bétalactamines est très faible. Il n’est donc pas nécessaire après un bilan initial de refaire des tests cutanés de façon systématique avant chaque nouvelle prise d’une bétalactamine. Ce travail a le mérite de conforter les résultats d’études antérieures. Ainsi si le (...)
lire la suite 986 lectures

article du 12 05 2009 par Dr Alain Thillay

Les Aminopénicillines peuvent réagir en retard.

Différents mécanismes sont impliqués dans les réactions allergiques aux Bêta-lactamines. Bien sûr, en premier lieu, la réaction IgE dépendante qui peut procurer des réactions sévères jusqu’au choc anaphylactique, les mécanismes cytotoxiques pouvant être responsables d’anémie hémolytique et de leuconeutropénie, les réactions à immuns complexes –la maladie sérique- bien connues pour entraîner de l’urticaire et (...)
lire la suite 3580 lectures

0 | ... | 30 | 36 | 42 | 48 | 54 | 60 | 66 | 72 | 78 | ... | 150