Allergie et auto-immunité ? Urticaire et Thyroïde ?

vendredi 18 mars 2005 par Dr Annie-Claire FEDIERE-PLISSONNEAU54113 visites

Accueil du site > Maladies > Urticaire > Allergie et auto-immunité ? Urticaire et Thyroïde ?

Allergie et auto-immunité ? Urticaire et Thyroïde ?

Allergie et auto-immunité ? Urticaire et Thyroïde ?

vendredi 18 mars 2005, par Dr Annie-Claire FEDIERE-PLISSONNEAU

L’association urticaire chronique idiopathique et auto-immunité thyroïdienne est connue depuis de nombreuses années. Dans le bilan de toute urticaire chronique, il est prévu de faire un bilan thyroïdien dans les urticaires considérées comme résistantes à un traitement anti-H1 de 4 à 8 semaines (dosage des anticorps antiperoxydase et antithyroglobuline et en cas de positivité un dosage de la TSH.)

Amélioration de l’urticaire chronique idiopathique avec la L-thyroxine : un rôle nouveau de la TSH dans la réponse immune. : M. Aversano1, P. Caiazzo2, G. Iorio2, L. Ponticiello2, B. Laganá2, F. Leccese2

1Endocrinology Unit ASL NA3, Naples ; 2Allergology Unit Hospital ASL NA3, Naples, Italy

dans Allergy 60 (4), 489-493.

- Introduction

  • L’association entre urticaire chronique idiopathique (CIU) et thyroïdite auto-immune (AT) est connue aussi bien que la prévalence dominante d’anticorps anti-thyroïdiens chez les sujets allergiques et dans les autres maladies auto-immunes.
  • Nous avons évalué les effets de la L-Thyroxine sur les symptômes cliniques de la CIU chez des patients ayant une AT suggérant l’hypothèse d’un nouveau rôle de la TSH dans le système immunitaire.

Méthodes

  • Chez 20 femmes ayant CIU et AT, aussi bien en hypothyroïdie qu’en euthyroïdie, nous avons étudié les effets thérapeutiques de la L-Thyroxine dosée pour freiner la TSH.
  • Les taux de T3 libre, T4 libre, TSH ,d’ anticorps antiperoxydase (TPO) et antithyroglobuline (HTG) ,d’IgE totales ,du facteur rhumatoïde biologique et de la sédimentation érythrocytaire étaient surveillés pendant le traitement.

Résultats

  • Chez 16 patients ,une forte diminution des symptômes d’urticaire est apparue après 12 semaines.
  • Les anticorps TPO et HTG ont nettement diminué chez 14 patients.
  • En outre, chez 2 patients avec une arthrite rhumatoïde et chez 2 patients ayant une allergie pollinique une forte diminution du facteur rhumatoïde et des IgE totales a été notée.

Conclusion

  • La raison pour laquelle l’AT est associée à la CIU et aux autres maladies allergiques et autoimmunes n’est pas bien connue.
  • Le traitement hormonal exclusif réduit les symptômes de la CIU et la réponse inflammatoire dans de nombreuses maladies chroniques associées à la AT.
  • Nous envisageons un effet stimulant de la TSH capable de produire des changements considérables dans la réponse immunitaire et dans la tolérance immunitaire des patients ayant une AT responsables de dommages sur les organes cibles.
  • Le mécanisme responsable implique les systèmes immunitaire, nerveux et endocrinien ayant en commun un groupe d’hormones ,de cytokines et de récepteurs comme une boucle unique intégrée (l’axe neuro-immuno-endocrinien).

Les patients associant une urticaire et une auto-immunité thyroïdienne sont le plus souvent euthyroïdiens ce qui rend moins évident les implications thérapeutiques de l’auto-immunité thyroïdienne dans la prise en charge de l’urticaire.

En cas de dysfonctionnement thyroïdien symptomatique, il est clair qu’une thérapie adaptée au dysfonctionnement (hyper ou hypo ) doit être prescrite mais il me semble que chez les patients euthyroïdiens, et bien que les meilleurs taux de rémission de l’urticaire aient été obtenus avec la levothyroxine, il faut être plus prudents même si l’on surveille la fonction thyroïdienne régulièrement avec un dosage de TSH et ceci à cause du risque d’hyperthyroïdie.

Vos commentaires

  • Le 9 octobre 2015 à 14:49, par sam En réponse à : Allergie et auto-immunité ? Urticaire et Thyroïde ?

    J’ai une thyroïdite prouvée par des taux anti-TPO anti-TG élevés et une TSH normale ainsi qu’un bilan T3, T4 normale. Depuis plus de 2 mois, un urticaire apparait surtout en bas des muscles fessiers, en bas des cuisses et genoux et aussi souvent sur le visage (surtout les lèvres de la bouche), ceci est très gênant.
    Pour ma thyroïde, la plus part du temps j’ai des douleurs très gênants au niveau de ma gorge qui rendent ma déglutination difficile se propageant jusqu’au dessus de l’estomac ce qui me provoque parfois des malaise de respiration.
    Mon médecin m’a prescrit des anti-inflammatoires pour ma thyroïde mais est ceci ne devrait pas être prescrit en cas d’urticaire ?
    Pouvez vous SVP, m’envoyer votre réponse dans ma boite e mail ?
    Merci

  • Le 15 mai 2016 à 10:23, par Leproust En réponse à : Allergie et auto-immunité ? Urticaire et Thyroïde ?

    Bonjour,il y a 1 mois je me suis retrouvée remplie de plaques sur tout mon corps mon médecin m’a prescrit pendant 2 semaines 60 de solupred 1kestin et 25 atarax entre temps je fais ma prise de sang et mon taux de T-SHIRT confirme un hyperthyroidie T3 et 4 sont normales ainsi que la TRAK,est ce normal par contre j’ai grossi de 5 kg et j’ai toujours mes urticaires chauffants, je suis bouffie est ce dû à la thyroïde, merci pour vos réponses

  • Le 11 novembre 2017 à 01:28, par Nina bahi En réponse à : Allergie et auto-immunité ? Urticaire et Thyroïde ?

    Bjr je souffre d une urticaire depuis deux mois à peu près un allergologue m a prescrit telfast et betamethazone mais nul effet . J ai été voir un dermato il m a donné bilaxtene et un corticoïde en pommade mais tjrs pareil les papules disparaissent puis réapparaissent avec de grosses crises de démangeaison. Mes anti Thyroglobuline sont très élevés mais la TSH est normale. N y aurait il pas une relation avec mon urticaire sachant qu on m a diagnostiqué une thyroïdite ??