L’asthme du boulanger en 3-D !

mercredi 28 novembre 2007 par Dr Alain Thillay2763 visites

Accueil du site > Pratique > Travail > L’asthme du boulanger en 3-D !

L’asthme du boulanger en 3-D !

L’asthme du boulanger en 3-D !

mercredi 28 novembre 2007, par Dr Alain Thillay

L’asthme du boulanger est une maladie professionnelle bien connue due à une allergie aux farines de céréales et particulièrement à la farine de blé. Les auteurs de cette étude ont cherché à préciser l’implication de la protéine de transfert des lipides du blé dans cet asthme.

La protéine de transfert de lipides du blé est un allergène majeur de l’asthme du boulanger. : Arantxa Palacin, PhDa, Santiago Quirce, MD, PhDb, Alicia Armentia, MD, PhDc, Mar Fernández-Nieto, MDb, Luis F. Pacios, PhDd, Teresa Asensio, MDc, Joaquin Sastre, MD, PhDb, Araceli Diaz-Perales, PhDa, Gabriel Salcedo, PhDa

Unidad de Bioquímica, Departamento de Biotecnología, E.T.S. Ingenieros Agrónomos, UPM, Madrid, Spain ; Servicio de Alergia, Fundación Jimenez Diaz, Madrid, Spain ; Sección de Alergia, Hospital Universitario Rio Hortega, Valladolid, Spain ; Unidad de Química y Bioquimíca, Departamento de Biotecnología, E.T.S. Ingenieros de Montes, UPM, Madrid, Spain

dans JACI Volume 120, Issue 5, Pages 1132-1138

- Contexte :

  • L’asthme du boulanger est une maladie allergique professionnelle fréquente, essentiellement provoquée par l’inhalation de farines de céréales.
  • Les protéines de transfert de lipides (LTPs) constituent une famille de panallergènes des plantes alimentaires, mais leur rôle en tant qu’aéroallergène et celui des allergènes du blé restent peu clairs.

- Objectif :

  • Nous avons cherché à étudier l’implication des LTPs du blé dans l’asthme du boulanger dû à une sensibilisation à la farine de blé.

- Méthodes :

  • Quarante patients atteints d’asthme professionnel en rapport avec l’inhalation de farine de blé ont été étudiés.
  • La LTP de blé, Tri a 14, a été purifiée en deux étapes chromatographiques et caractérisée par le séquençage N-terminal des acides aminés et par une modélisation en 3 dimensions.
  • Sa réactivité a été confirmée au moyen de l’immunodétection IgE, d’ELISA et de l’inhibition d’ELISA et des tests cutanés.

- Résultats :

  • Les IgE spécifiques de Tri a 14 ont été retrouvées dans 60% des sera des 40 patients atteints d’asthme du boulanger et les tests cutanés pratiqués avec l’allergène purifié étaient positifs chez 62% de ces 24 patients.
  • Tri a 14 et la LTP de pêche, Pru p 3, ont montré une séquence identique de 45%, mais la faible réactivité croisée entre ces deux allergènes détectés dans plusieurs sera reflète de grandes différences de structure tridimensionnelle au niveau des régions de reconnaissance des IgE.

- Conclusions :

  • La LTP de blé est l’un des principaux allergènes inhalés associés à l’asthme du boulanger en rapport avec une sensibilisation à la farine de blé.
  • Une faible réaction croisée avec son homologue de la pêche a été retrouvée chez certains patients.

- Implications cliniques :

  • Les LTPs peuvent être considérées comme des allergènes inhalés pertinents en relation avec des troubles respiratoires.
  • La LTP de blé (Tri a14) peut être considérée comme un outil intéressant dans le diagnostic de l’asthme du boulanger.

Les principaux allergènes du blé en tant que plante sont connus (à retrouver en détails sur le site http://www.allergome.org/) :
- Tri a 1, expansines.
- Tri a 2, expansines du groupe 2 des allergènes des Poaceae.
- Tri a 3, expansines du groupe 3 des allergènes des Poaceae.
- Tri a 4, Berberine Bridhe Enzymes du groupe 4 des allergènes des Poaceae.
- Tri a 5, du groupe 5 des allergènes des Poaceae.
- Tri a 12, profiline.
- Tri a 13, polygalacturonase.
- Tri a 14, LTP.
- Tri a 18, agglutinine.
- Tri a 19, gliadine.
- Tri a 25, thiorédoxine.
- Tri a 26, gluténine.
- Tri a aA TI, alpha-amylase/trypsine inhitor.
- Tri a alpha gliadin, alpha-gliadine.
- Tri a Bd36K, peroxydase.
- Tri a CBP, polcalcine.
- Tri a Chistinase, chistinase de classe 1.
- Tri a gamma Gliadin, gamma-gliadine.
- Tri a Germin, germine.
- Tri a Gluten.
- Tri a LMW glu, gluténine.
- Tri a omega2 Gliadin, omega2 gliadine.
- Tri a Peroxidase, peroxydases.
- Tri a TPIS, triosephosphateisomérase.
- Tri td 14, LTP.
- Ti td aA TI, alpha-amylase/trypsine inhibitor.

Le tout, maintenant est de connaître parmi eux les allergènes majeurs, c’est-à-dire les allergènes qui sensibilisent plus de 50% de la population des allergiques respiratoires à la farine de blé, et les allergènes mineurs, ceux qui en sensibilisent moins de 50%.

On en voit tout l’intérêt à l’avenir dans le cadre du diagnostic et de la thérapeutique.

Intérêt diagnostique pour disposer, par exemple, dans la pratique des tests cutanés d’un extrait d’allergènes majeurs de la farine de blé et un extrait pour les mineurs, et par exemple, comme nous l’avons déjà chez Phadia pour certains allergènes polliniques, les CAP RAST allergènes majeurs et allergènes mineurs du blé.

A ma connaissance, les allergènes du blé ayant fait la preuve en tant qu’allergène majeur sont :
- les inhibiteurs alpha-amylase/trypsine inhibitor,
- les peroxydases,
- et donc maintenant, Tr a 14, protéine de transfert des lipides.

Voilà ! Cette étude est vraiment l’image de ce que sera demain l’allergologie, c’est-à-dire l’allergologie moléculaire. Il est temps que les Allergologues reprennent des cours de biochimie. La biochimie, quelle merveilleuse matière….