Immigration et allergie : le « bouleau » ne connaît pas les frontières !!!

lundi 4 février 2008 par Dr Stéphane Guez1384 visites

Accueil du site > Allergènes > Aériens > Pollens > Immigration et allergie : le « bouleau » ne connaît pas les frontières (...)

Immigration et allergie : le « bouleau » ne connaît pas les frontières !!!

Immigration et allergie : le « bouleau » ne connaît pas les frontières !!!

lundi 4 février 2008, par Dr Stéphane Guez

A coté des dosages classiques d’IgE spécifiques, le clinicien dispose maintenant de dosages permettant de caractériser l’allergène à un niveau d’analyse moléculaire. Ainsi, pour le pollen de bouleau, nous disposons de recombinants rBet v 1, 2, 4. Comment se sensibilise une population exposée au pollen de bouleau ?

Détection des IGE spécifiques dans le sérum de patients japonais allergiques au bouleau en utilisant les allergènes recombinants Bet v 1, Bet v 2 et Bet v 4. : Shirasaki H, Yamamoto T, Koyanagi Y, Watanabe N, Himi T.

Department of Otolaryngology.

dans Allergol Int. 2008 Mar 1 ;57(1):93-96

- Introduction :

  • Le pollen de bouleau est l’allergène dominant de la pollinose dans le nord du Japon.
  • Il a été montré une réactivité IgE aux différents allergènes du pollen de bouleau selon l’endroit où vivent les patients allergiques au bouleau.

- Objectif de l’étude :

  • Les auteurs ont étudié le profil IgE aux allergènes recombinants de patients allergiques au bouleau et qui habitent la région de Sapporo.

- Matériel et méthode :

  • L’étude a porté sur le sérum de 40 patients ayant des IgE spécifiques contre les extraits de pollen de bouleau.
  • Il a été recherché une réactivité :
    • contre chacun des allergènes recombinants Bet v 1, 2 et 4
    • et vis-à-vis de l’extrait naturel de pollen de bouleau
  • (système TM Cap Pharmacia).

- Résultats :

  • Sur les 40 résultats positifs vis-à-vis de l’extrait naturel de pollen de bouleau :
    • 39 sérums (97.5%) ont des IgE spécifiques contre Bet v 1,
    • 6 (15%) contre Bet v 2,
    • enfin une réactivité contre Bet v 4 a été mise en évidence seulement pour 2.5% des patients.

- Conclusions :

  • Ces données suggèrent que le profil de réactivité IgE au pollen de bouleau chez les patients allergiques au bouleau de la région de Sapporo correspond à celui des Scandinaves, probablement en raison de la forte exposition au pollen de bouleau dans cette région du Japon.
  • Cette observation apporte des éléments importants dans la perspective future d’une immunothérapie spécifique vis-à-vis du pollen de bouleau.

Dans ce travail, les auteurs montrent qu’une population de japonais exposés au bouleau se sensibilise essentiellement à Bet v 1.

Cette sensibilisation est identique à celle rencontrée dans les pays scandinaves fortement exposés également au bouleau.

Une immunothérapie doit donc contenir surtout l’allergène Bet v 1.

Ce travail simple montre que les populations exposées au bouleau se sensibilisent essentiellement à l’allergène Bet v 1 et non à Bet V2 ou Bet v 4, et cela quelque soit la latitude.

Mais tous ces patients réagissent à l’extrait naturel de pollen de bouleau.

La conclusion logique est donc de proposer à ces patients une immunothérapie spécifique avec un produit qui devrait contenir essentiellement l’allergène Bet v 1