Pour aspirer la moquette, c’est mieux avec un filtre ou avec de la vapeur ?

jeudi 12 février 2009 par Dr Philippe Carré2267 visites

Accueil du site > Pratique > Malades > Pour aspirer la moquette, c’est mieux avec un filtre ou avec de la vapeur (...)

Pour aspirer la moquette, c’est mieux avec un filtre ou avec de la vapeur ?

Pour aspirer la moquette, c’est mieux avec un filtre ou avec de la vapeur ?

jeudi 12 février 2009, par Dr Philippe Carré

Le nettoyage du domicile est une source de discussions animées et parfois contradictoires. Le nettoyage à vapeur sèche est apparu récemment sur le marché, et les auteurs de cette étude ont voulu savoir s’il apportait des avantages supplémentaires par rapport au nettoyage classique avec un filtre de type HEPA.

Évaluation du nettoyage par aspiration avec un filtre HEPA et du nettoyage à vapeur sèche dans la réduction des niveaux d’hydrocarbures polycycliques aromatiques et d’acariens de la poussière dans les tapis. : Yu CH, Yiin LM, Tina Fan ZH, Rhoads GG.

Exposure Science Division, Environmental and Occupational Health Sciences Institute, Piscataway, New Jersey 08854, USA

dans J Environ Monit. 2009 Jan ;11(1):205-11

- Contexte :

  • Le nettoyage à vapeur sèche, sur lequel l’attention a été récemment focalisée comme méthode efficace pour réduire la charge et la concentration en acariens de la poussière de maison (APM), a été évalué dans cette étude quant à son efficacité à abaisser les niveaux d’hydrocarbures polycycliques aromatiques (HA) et d’acariens.

- Méthodes :

  • Cinquante maisons urbaines recouvertes de moquettes, la plupart peu onéreuses et avec une charge connue en contaminants, ont été évaluées en 2003 et 2004
  • Deux systèmes de nettoyage de moquettes ont été comparés :
    • un nettoyage répété avec uniquement un filtre HEPA (filtre d’air avec haute efficacité particulaire)
    • et un nettoyage répété avec un filtre HEPA associé à un nettoyage à vapeur sèche
  • Les recueils de matériel étaient collectés pour mesurer la charge en poussières et en contaminants de la moquette, immédiatement avant et après le nettoyage
    - Des comparaisons appariées étaient utilisées pour évaluer l’efficacité des protocoles de nettoyage à réduire les niveaux d’HA et d’acariens dans les moquettes.

- Résultats :

  • Les résultats montrent que les deux méthodes de nettoyage réduisaient substantiellement la charge en HA et en acariens, aussi bien qu’en poussière, dans les moquettes (p<0.0001)
  • Les réductions de la charge en poussière (64.4%), en HA (69.1%) et en acariens (85.5%), par le nettoyage à vapeur sèche associé au nettoyage répété avec les filtres HEPA, étaient plus grandes que les réductions par nettoyage seul avec les filtres HEPA : poussières (55.5%), HA (58.6%) et acariens (80.8%), bien que la différence n’était statistiquement significative que seulement pour la poussière et les HA.

- Conclusion : Les auteurs concluent :

  • que le nettoyage intense par aspiration avec un filtre HEPA réduit substantiellement le niveau d’HA et d’allergènes de la poussière de maison dans les moquettes de ces maisons urbaines
  • et que le nettoyage à vapeur sèche n’ajoutait que modestement à l’efficacité du nettoyage.

50 maisons urbaines comprenant de nombreuses moquettes ont été étudiées en 2003 et 2004, pour comparer deux systèmes différents de nettoyage des moquettes.

Le premier système consistait en un nettoyage avec un aspirateur muni d’un filtre à air de haute efficacité particulaire HEPA ; le second système associait en plus un système de nettoyage par vapeur sèche.

Dans le matériel récupéré, immédiatement avant et après l’aspiration, étaient mesurées la charge en poussières, en acariens de la poussière de maison et en hydrocarbures polycycliques aromatiques (HA).

Les résultats montrent que les 2 systèmes réduisent de façon significative la charge en poussières, en HA et en acariens dans les moquettes du domicile, et que le nettoyage associé par vapeur sèche ne réduit que de façon modeste la charge en particules par rapport au nettoyage exclusif avec un filtre HEPA (64.4% vs 55.5% pour les poussières, 69.1% vs 58.6% pour les HA, 85.5% vs 80.8% pour les acariens).

Le nettoyage à vapeur fonctionne par une production de vapeur dans une chaudière, qui est projetée sous pression sur les surfaces à nettoyer ; la vapeur neutralise les charges statiques des différents contaminants particulaires, qui sont récupérés par un chiffon fixé sur le système. Il est donc réputé pour éliminer les poussières et les acariens notamment.

Dans cette étude, l’efficacité du nettoyage par filtre HEPA n’est donc que peu améliorée par le nettoyage à vapeur sèche, en terme de diminution de la charge particulaire étudiée (poussières, acariens et HA), et l’avantage de ce dernier est donc modeste dans les conditions où il a été évalué ici.