Extrait es-tu là ?

mardi 13 octobre 2009 par Dr Hervé Couteaux531 visites

Accueil du site > Maladies > Traitements > Extrait es-tu là ?

Extrait es-tu là ?

Extrait es-tu là ?

mardi 13 octobre 2009, par Dr Hervé Couteaux

L’efficience de l’immunothérapie passe par une bonne représentativité des extraits allergéniques que nous utilisons. Après les premières critiques, il y a maintenant quelques années déjà, des voix s’élevaient pour souligner les progrès accomplis. Plusieurs publications récentes semblent indiquer qu’il y a toujours un problème…

Teneur en allergènes des extraits de pollens de Graminées pour les prick-tests cutanés et l’immunothérapie par voie sublinguale : I. Sander, C. Fleischer, U. Meurer, T. Brüning, M. Raulf-Heimsoth

BGFA – Research Institute of Occupational Medicine, German Social Accident Insurance, Ruhr University Bochum, Bochum, Germany

dans Allergy
Volume 64 Issue 10, Pages 1486 - 1492

- Contexte :

  • La teneur en allergènes des extraits diagnostiques et thérapeutiques est cruciale pour l’efficience du diagnostic et du traitement.
  • L’objectif de cette étude était de quantifier et comparer le contenu en allergènes de différentes préparations de pollen de Graminées destinées aux tests cutanés et à l’immunothérapie par voie sublinguale (SLIT).

- Méthodes :

  • 5 solutions pour tests cutanés (SPT) et 10 extraits pour immunothérapie sublinguale ont été analysés :
    • Pour ce qui est de la concentration en protéines et en allergènes au moyen d’un test de Bradford (Le test de Bradford est une méthode de mesure basée sur une réaction colorimétrique entre les protéines et un colorant : le bleu de Coomassie G250. Ce réactif, rouge/brun à l’état libre, prend une teinte bleue quand il est lié aux protéines)
    • Pour l’inhibition des liaisons IgE à l’ImmunoCAP Phleum pratense et le contenu en allergène principal Phl p 5, par test immuno-enzymatique à deux sites.
      En outre, les préparations de pollens de Graminées ont été comparés par SDS-PAGE et des analyses d’immuno-empreinte (immunoblotting).

- Résultats :

  • Les concentrations en protéines des solutions SPT ont varié de 15 à 427 mg / ml, et les concentrations en Phl p 5 variaient de 0,15 à 18,3 mg / ml.
  • Le classement des solutions SPT pour le contenu en Phl p 5 et la capacité d’inhibition des IgE était le même, et le classement des teneurs en protéines et allergènes était étroitement corrélé (r = 0,9).
  • La teneur en protéines des doses d’entretien des extraits d’immunothérapie variait de 5 à 153 mg, tandis que le contenu en Phl p 5 variaient de 0,2 à 21,6 mg.
  • La capacité d’inhibition des IgE des doses d’entretien était étroitement corrélée à leur teneur en Phl p 5 et en protéines.
  • SDS-PAGE et immunoblot ont confirmé les différences de teneur en protéines et en allergènes.

- Conclusion :

  • Les préparations de pollen de Graminées pour les SPT et l’immunothérapie ont fait preuve d’une grande variabilité pour ce qui concerne leur teneur en protéines et en allergènes.
  • Ce résultat correspond aux résultats des études précédentes de solutions destinées aux tests cutanés.
  • Il s’agit ici de la première comparaison d’extraits de pollens de Graminées destinés à l’immunothérapie.
  • Pour le diagnostic comme pour la thérapeutique, ces différences devraient être prises en compte.

5 extraits diagnostiques et 10 extraits thérapeutiques de pollens de Graminées ont été testés.

La teneur en protéines des extraits diagnostiques a varié de 15 à 427 mg / ml, soit un facteur de 28.

La teneur en Phl p 5 des extraits diagnostiques a varié de 0,15 à 18,3 mg / ml, soit un facteur de122...

Pour les doses d’entretien en immunothérapie, la teneur en protéines variait de 5 à 153 mg, soit d’un facteur 30, tandis que le contenu en Phl p 5 variaient de 0,2 à 21,6 mg, soit une variation d’un facteur 108…

S’agit-il d’extraits que nous n’utilisons jamais en France ?

Qu’il suffise de dire que les deux principaux laboratoires fabricants d’extraits pharmaceutiques représentés en France figurent bien dans cet essai.

Certes des démarches sont initiées, comme le projet CREATE, qui visent à améliorer la représentativité des extraits, voir à « créer » de nouveaux extraits.

  • Financé par la Commission Européenne, ce projet, lancé en 2002, vise au développement d’une standardisation des allergènes en unités de masse d’allergènes majeurs.
  • Sont concernés pour le moment : Bet v 1, Phl p 1 et Phl p 5, Der p 1, Der f 1, Der p 2 et Der f 2.
  • Chapman MD, Ferreira F, Villalba M, Cromwell O, Bryan D, Becker WM, Fernández-Rivas M, Durham S, Vieths S, van Ree R ; CREATE consortium.
    The European Union CREATE project : a model for international standardization of allergy diagnostics and vaccines.
    J Allergy Clin Immunol. 2008 Nov ;122(5):882-889.e2. Epub 2008 Aug 31.

Mais en l’état actuel des choses, les allergologues utilisent toujours des extraits dont ils ignorent la composition …