Bière et cacahuètes au resto, LTP à l’apéro…

lundi 2 novembre 2009 par Dr Hervé Couteaux1486 visites

Accueil du site > Allergènes > Alimentaires > Bière et cacahuètes au resto, LTP à l’apéro…

Bière et cacahuètes au resto,  LTP à l’apéro…

Bière et cacahuètes au resto, LTP à l’apéro…

lundi 2 novembre 2009, par Dr Hervé Couteaux

Les protéines de transfert de lipides non spécifiques ou LTP sont une famille de protéines hautement conservées par l’évolution. Largement répandues, elles jouent un rôle important en allergie alimentaire, ne serait-ce que par la sévérité des réactions qu’elles peuvent susciter.

La protéine de transfert de lipides Ara h 9 : un nouvel allergène de l’arachide, pertinent pour les populations allergiques en zone méditerranéenne : Susanne Krause, PhDa, Gerald Reese, PhDb, Stefanie Randow, BTAb, Danila Zennaro, MDc, Donato Quaratino, MDc, Paola Palazzo, BDc, Maria Antonietta Ciardiello, PhDd, Arnd Petersen, PhDa, Wolf-Meinhard Becker, PhDa, Adriano Mari, MDc

a Research Center Borstel, Borstel, Germany

b Paul-Ehrlich-Institut, Langen, Germany

c Center for Clinical and Experimental Allergology, IDI-IRCCS, Rome, Italy

d Institute of Protein Biochemistry, CNR, Naples, Italy

dans JACI Volume 124, Issue 4, Pages 771-778.e5 (October 2009)

- Contexte :

  • Les protéines de transfert de lipides non spécifiques (LTP) comportent de puissants allergènes polliniques et alimentaires.
  • Cependant, les propriétés allergéniques de la LTP de l’arachide n’ont pas été étudiées.

- Objectif :

  • Identifier la LTP dans l’extrait d’arachide en utilisant le sérum de sujets allergiques à l’arachide et de sujets sensibilisés à Pru p 3 en Europe méridionale
  • Cloner et exprimer cette protéine
  • Obtenir des informations sur l’importance de cette LTP en tant qu’allergène pour ces patients sélectionnés.

- Méthodes :

  • La LTP d’arachide (Ara h 9) a été clonée et séquencée en utilisant une combinaison d’outils de bioinformatique et de biologie moléculaire (PCR, immunoblot, recherches par « Basic Local Alignment Search Tool » [BLAST]).
  • Les propriétés immunologiques d’Ara h 9, Ara h 1, Ara h 2 et Ara h 3 ont été étudiées en utilisant des sérums de sujets Italiens présentant une allergie à la pêche et à l’arachide par immunoblot et par technologie des chips d’allergènes.

- Résultats :

  • Deux isoformes d’Ara h 9 (Ara h 9.01 et Ara h 9.02) ont été clonés et exprimés.
  • Ara h 9 se comportait en allergène mineur pour les sujets présentant une allergie à l’arachide.
  • Toutefois, inclure Ara h 9 en tant que composant pour la détection sérologique de la « sensibilisation » à l’arachide par diagnostic moléculaire semble crucial, parce que la fréquence de la sensibilisation aux allergènes majeurs classiques Ara h 1, Ara h 2 et Ara h 3 était faible chez ces patients d’Europe méridionale.

- Conclusion :

  • Ara h 9 est un nouveau membre de la famille des LTP qui semble jouer un rôle important dans l’allergie à l’arachide pour les patients de la région méditerranéenne.

L’exploration d’une IgE-réactivité à l’arachide devrait tenir compte d’Ara h 9, la LTP de l’arachide jouant un rôle non négligeable dans l’allergie à l’arachide en zone méditerranéenne.

La pertinence d’Ara h 9 en matière d’allergie à l’arachide a été étudiée en zone méditerranéenne : Allerdata a retenu 9 études, espagnoles, italiennes et grecques.

Les résultats sont un peu hétérogènes et ne permettent guère de déterminer une place précise à la LTP d’arachide.

Croise-t-elle au non avec Pru p 3, la LTP de la pêche, comme le pense Adriano Mari ?

Quels sont les rapports entre LTP polliniques (armoise, ambroisie, platane, olivier, pariétaires) et LTP alimentaires (Rosacées et autres) ?

Le rôle des LTP alimentaires en général et de la LTP de l’arachide en particulier se limite-t-il aux zones hors-bouleaux ? (il semble bien que non…)

Quelles différences entre les LTP des Fabacées ? Entre la LTP de l’arachide et celles des autres graines et fruits à coque ?

Autant de questions (parmi d’autres) qui nécessiteront bien des études complémentaires tant la question est importante, ne serait-ce qu’en raison de la sévérité fréquemment rencontrée dans les allergies alimentaires dues aux LTP.