De fauteuils en chaussures, l’aventure du diméthyl fumarate se poursuit en Espagne !

lundi 16 novembre 2009 par Dr Geneviève DEMONET2113 visites

Accueil du site > Allergènes > Contact > De fauteuils en chaussures, l’aventure du diméthyl fumarate se poursuit en (...)

De fauteuils en chaussures, l’aventure du diméthyl fumarate se poursuit en Espagne !

De fauteuils en chaussures, l’aventure du diméthyl fumarate se poursuit en Espagne !

lundi 16 novembre 2009, par Dr Geneviève DEMONET

Après les fauteuils chinois, le diméthyl fumarate a contaminé des chaussures et des bottes et provoqué des dermites sévères. Une équipe espagnole a fait ses comptes, analysé les chaussures et rendu son verdict…

Dermatite de contact aux chaussures due au diméthyl fumaratate : manifestations cliniques, résultats des patchs-tests, analyse chimique et source d’exposition : Ana Giménez-Arnau 1 , Juan Francisco Silvestre 2 , Pedro Mercader 3 , Jesus De la Cuadra 4 , Isabel Ballester 2 , Fernando Gallardo 1 , Ramón M. Pujol 1 , Erik Zimerson 5 and Magnus Bruze 5

1 Department of Dermatology, Hospital del Mar IMAS, Universitat Autònoma, Barcelona, Spain , 2 Department of Dermatology, Hospital General Universitario, Alicante, Spain , 3 Department of Dermatology, Hospital General Universitario Morales Meseguer, Murcia, Spain , 4 Department of Dermatology, Hospital General Universitario, Valencia, Spain , and 5 Department of Occupational and Environmental Dermatology, Malmö University Hospital, Malmö, Sweden

dans Contact Dermatitis
Volume 61 Issue 5, Pages 249 - 260

- Contexte :

  • La forme ester de méthyle de l’acide fumarique nommée diméthyl fumarate (DMF) est un inhibiteur efficace des moisissures.
  • Ses propriétés irritantes et sensibilisantes ont été démontrées dans des modèles animaux.
  • Récemment, le DMF a été identifié comme l’agent responsable de dermatite de contact à des meubles en Europe.

- Objectifs :

  • Décrire les manifestations cliniques, les résultats des patch-tests, des analyses chimiques des chaussures et de la source de l’exposition dans les dermatites de contact aux chaussures induites par le MDF.

- Patients, Matériel et Méthodes :

  • Les patients chez qui on suspectait une dermatite de contact aux chaussures ont été étudiés en respectant les recommandations de la Déclaration d’Helsinki.
  • Les résultats des patch-tests effectués avec les propres chaussures des patients, les séries de base européennes, les acrylates et les esters d’acide fumarique (EAF) ont été rassemblés selon les guidelines internationaux.
  • La présence de DMF dans les chaussures a été recherchée par chromatographie gazeuse et spectrométrie de masse.

- Résultats :

  • On a observé des dermatites de contact irritantes immédiates aiguës et des urticaires de contact non immunologiques chez huit adultes et deux enfants respectivement.
  • Tous les patients adultes étudiés ont développé une sensibilisation retardée mise en évidence par un patch-test positif au DMF ≤ 0.1% dans la vaseline.
  • Une réactivité croisée avec d’autres EAFs et des acrylates a été observée.
  • On a examiné au moins 12 marques différentes de chaussures.
  • L’analyse chimique des chaussures disponibles a montré la présence de DMF.

- Conclusions :

  • Le DMF présent dans les chaussures a été responsable de dermatite de contact sévère.
  • Des mesures de prévention globales pour éviter le contact avec le DMF sont nécessaires.

Une étude menée en Espagne confirme la responsabilité du diméthyl fumarate (qu’il faudrait plutôt nommer en français fumarate de diméthyle …) dans des dermatites de contact aux chaussures.

Huit cas ont été collectés chez l’adulte et 2 chez l’enfant (dermatite de contact et urticaire aiguë non immunologique).

Ce travail corrobore les observations faites dans le reste de l’Europe.
Il serait intéressant de savoir si des cas récents on été observés depuis l’interdiction européenne de l’importation de produits contenant du DMF…

Vos commentaires

  • Le 19 juillet 2017 à 17:59, par BICHE En réponse à : De fauteuils en chaussures, l’aventure du diméthyl fumarate se poursuit en Espagne !

    A la suite du port de baskets achetés chez TEXTO ma fille a souffert de graves brûlures aux pieds ; rien n’est venu à bout de ses souffrances....malgré de nombreux traitements inefficaces ; a ce jour son existence est empoisonné par ce problème ;si vous connaissez un remède merci de le partager