Quand arachide tu verras, LTP tu testeras !

mercredi 9 décembre 2009 par Dr Hervé Couteaux926 visites

Accueil du site > Allergènes > Alimentaires > Quand arachide tu verras, LTP tu testeras !

Quand arachide tu verras, LTP tu testeras !

Quand arachide tu verras, LTP tu testeras !

mercredi 9 décembre 2009, par Dr Hervé Couteaux

En tête des accidents sévères pour le réseau d’allergo vigilance, l’allergie à l’arachide n’est pas univoque. Si les LTP de pêche, voire de raisin sont considérées comme représentatives, il ne faudrait pas oublier en clinique la LTP de l’arachide comme nous le rappelle cette étude menée auprès d’adultes Italiens ou espagnols.

L’allergie aux protéines de transfert lipidique (LTP) de l’arachide : fréquence et réactivité croisée entre les LTP de l’arachide et de la pêche. : Romano A, Fernandez-Rivas M, Caringi M, Amato S, Mistrello G, Asero R.

Department of Internal Medicine and Geriatrics, UCSC-Allergy Unit, Complesso Integrato Columbus, Rome, Italy.

dans Eur Ann Allergy Clin Immunol. 2009 Aug ;41(4):106-11.

- Contexte :

  • Les protéines de transfert de lipides (LTP) sont des panallergènes des plantes, largement croisants, les patients sensibilisés pouvant ainsi réagir à de nombreux aliments.
  • Bien que l’allergie à l’arachide soit souvent rapportée par les patients allergiques aux LTP, les preuves de la présence d’un allergène de la famille des LTP dans l’arachide sont limitées.

- Objectif :

  • Evaluer la prévalence de l’allergie à l’arachide chez les patients sensibilisés aux LTP, détecter des allergènes de la famille des LTP dans l’arachide, et évaluer sa réactivité croisée avec la LTP de la pêche.

- Méthodes :

  • Des adultes espagnols et italiens, monosensibilisés aux LTP, ont été interrogés sur une possible allergie à l’arachide et ont subi des tests cutanés (SPTs) avec des extraits d’arachide.
  • Des sérums de 32 patients allergiques à l’arachide ont été testés pour les liaisons IgE spécifiques-arachide par ELISA direct et test de provocation, le sérum ayant montré la plus forte réactivité a été utilisé en immunoblot.

- Résultats :

  • 74/114 patients (65%) étaient sensibilisés à l’arachide, et 37 (32% de la population totale, 50% des personnes sensibilisées) étaient cliniquement allergiques.
  • Les histoires positives ont été validées par des tests de provocation alimentaire ouverts par voie orale dans 13/13 cas.
  • Aucun des patients avec SPT négatifs n’a signalé de réaction allergique clinique à l’arachide.
  • Ainsi, dans cette population sélectionnée, la sensibilité et valeur prédictive négative (VPN) des tests cutanés à l’arachide étaient de 100%, tandis que la spécificité et la valeur prédictive positive (VPP) étaient faibles (respectivement 52% et 32%). -*Seulement 2/32 sérums ont eu des résultats positifs pour les deux tests in vitro et 4 ont réagi au test de provocation.
  • En immunoblot, le sérum étudié réagi à une bande d’environ 10 kDa contre l’extrait d’arachide ; la pré-adsorption avec une LTP purifiée de pêche a totalement inhibée la réactivité.

- Conclusion :

  • La sensibilisation à l’arachide est fréquente chez les patients allergiques aux LTP et est cliniquement significative pour environ 50% des cas.
  • La tolérance à l’arachide devrait être évaluée chez les patients allergiques aux LTP avec des tests cutanés positifs pour l’arachide.
  • La LTP de l’arachide partage apparemment tous les déterminants allergéniques de la LTP de pêche.

Pour la population étudiée, adultes italiens et espagnols allergiques aux LTP, l’allergie à l’arachide via les LTP est fréquente.

La LTP de l’arachide croise avec la LTP de pêche.

Première remarque : ces résultats ne sont pas extrapolables à d’autres populations, et, notamment, aux populations d’Europe septentrionale, même si des travaux récents ont montré que la réactivité LTP pouvait aussi concerner les zones « bouleau ».

La pertinence clinique de la LTP de l’arachide est un sujet qui a été souvent débattu.

Cette étude vient apporter sa pierre à la réalité d’une allergie à l’arachide via les LTP.

Ces résultats doivent en outre nous rappeler que l’allergie alimentaire à un aliment en général et l’allergie à l’arachide en particulier peut relever de plusieurs mécanismes.

Pour l’arachide en particulier, on observe le plus souvent une réactivité pour plusieurs allergènes, protéines de stockage, Bet v 1-like, profilines, LTP,…

En pratique diagnostique, pour ce qui concerne les LTP, l’allergologue dispose de rAra h 9 et de rPru p 3 pour affiner son diagnostic, le choix entre ces deux tests étant rendu possible par le caractère croisant de ces 2 représentants de la famille des LTP.

C’est dire toute l’importance des tests d’IgE-réactivité aux allergènes de recombinaison, dits « recombinants », qui peuvent permettre d’identifier les allergènes en cause.