Fel d 1, Fel d 1, ne vois tu rien venir ?

vendredi 16 avril 2010 par Dr Céline Palussière4248 visites

Accueil du site > Allergènes > Aériens > Animaux > Fel d 1, Fel d 1, ne vois tu rien venir ?

Fel d 1, Fel d 1, ne vois tu rien venir ?

Fel d 1, Fel d 1, ne vois tu rien venir ?

vendredi 16 avril 2010, par Dr Céline Palussière

La recherche d’IgE spécifiques vis à vis des allergènes recombinants prend de plus en plus de place dans le diagnostic allergologique. Leur place reste cependant à définir dans de nombreux cas. Dans cet article, les auteurs définissent l’intérêt de la recherche de l’allergène majeur du chat.

Sensibilisation au chat identifiée par le recombinant Fel d 1 plusieurs années avant les symptômes – résultats de la cohorte BAMSE. : Tiiu Saarne 1 , Hans Grönlund 1 , Inger Kull 2,3 , Catarina Almqvist 3,4 , Magnus Wickman 2 and Marianne van Hage 1

1 Department of Medicine, Clinical Immunology and Allergy Unit, Karolinska Institutet and University Hospital, Stockholm, Sweden , 2 Institute of Environmental Medicine, Karolinska Institutet, Stockholm, Sweden , 3 Department of Occupational and Environmental Health, Stockholm County Council, Sweden , 4 Department of Medical Epidemiology and Biostatistics and Department of Woman and Child Health, Karolinska Institutet, Stockholm, Sweden

dans Pediatric Allergy and Immunology
Volume 21 Issue 2p1, Pages 277 - 283

- Introduction :

  • L’exposition au chat est une des plus importantes causes de maladie allergique.

- Objectif :

  • L’objectif de cette étude était d’étudier l’IgE réactivité pour le recombinant de l’allergène majeur du chat, Fel d 1, comme marqueur précoce de la sensibilisation au chat.

- Matériel et méthode :

  • Sur la base d’un questionnaire, 144 enfants ayant des symptômes d’allergie au chat, ou chez qui ces symptômes étaient suspectés, ont été sélectionnés sur la cohorte de naissance BAMSE, et répartis en trois groupes d’étude.
  • Des échantillons de sang prélevés à l’âge de 4 et 8 ans étaient analysés pour rechercher des IgE vis-à-vis de rFel d 1 en ELISA quantitatif (seuil de positivité 0.037 kUA/l) et des IgE vis-à-vis et de l’extrait de phanère de chat (CDE : cat dander extract) en ImmunoCAP™ System (seuil de positivité 0.35 kUA/l).

-  Résultats :

  • A l’âge de 4 ans, 25/33 enfants ayant des symptômes d’allergie au chat avaient des IgE pour à la fois Fel d 1 et le CDE.
  • Parmi ceux chez qui les symptômes étaient suspectés 14/42 avaient des IgE pour Fel d 1 et 9/42 pour CDE.
  • Dans un groupe ayant développé les symptômes après l’âge de 4 ans, 60/69 avaient des IgE vis-à-vis de Fel d 1, et 57/69 vis-à-vis du CDE à 8 ans.
  • Ceux-ci avaient déjà des IgE vis-à-vis de Fel d 1 à 4 ans dans 33 cas sur 69, et vis-à-vis de CDE dans 26 cas sur 69.
  • Il s’agissait du seul groupe de l’étude où une augmentation significative des IgE spécifiques pour l’allergène Fel d 1 était notée entre l’âge de 4 ans et de 8 ans(p<0.001), même lorsque seulement les enfants ayant des IgE pour Fel d 1 uniquement à 4 ans étaient inclus ( p<0.001).

- Conclusion :

  • Nous montrons que l’unique allergène majeur du chat Fel d 1 est au moins aussi bon que le CDE dans le diagnostic de l’allergie au chat chez l’enfant.
  • Avec un test sensible pour la recherche de rFel d 1, une sensibilisation au chat peut être détectée plusieurs années avant que les symptômes ne soient rapportés.

Dans cet article, les auteurs exploitent les données de la cohorte BAMSE qui étudie la survenue de maladies allergiques et les facteurs favorisants ou protecteurs.

L’étude se porte ici sur l’allergie au chat.

Une recherche d’IgE spécifiques pour l’extrait de chat et pour le recombinant rFel d 1 a été effectuée sur le sérum de 144 enfants, à l’âge de 4 et 8 ans.

Chez les enfants allergiques et ceux chez qui une allergie était seulement suspectée, il était plus fréquent de trouver des IgE vis à vis de Fel d 1 que de l’extrait global de chat.

Chez ceux qui ont développé une allergie entre 4 et 8 ans, l’IgE réactivité était plus fréquemment retrouvée pour Fel d 1, et son taux augmentait davantage durant cet intervalle.

Les auteurs concluent donc en faisant de Fel d 1 un bon marqueur de l’allergie au chat, et même un moyen de prévoir l’apparition d’une réelle allergie symptomatique.

Il est intéressant de relever dans ces données le fait que la moitié des enfants devenant allergiques entre 4 et 8 ans (33/69) avaient déjà des IgE positives pour rFel d 1 à l’âge de 4 ans, alors qu’ils n’étaient pas encore symptomatiques.

Cependant 26/69 enfants avaient aussi des IgE vis à vis de l’extrait global de chat…

Fel d 1 est l’allergène majeur du chat, positif chez 80% à 90% des sujets allergiques au chat. Il est souvent le seul allergène positif, et il est le plus souvent associé à une symptomatologie clinique.

Il existe toutefois une minorité de patients qui réagissent aux autres allergènes du chat, en particulier Fel d 2, une albumine susceptible de croiser avec celle du chien ou du porc, et Fel d 4, une lipocaline homologue de l’allergène majeur du chien Can f 1.

L’avantage de Fel d 1 réside surtout dans la détermination d’une véritable sensibilisation au chat, lorsque les tests cutanés sont positifs à la fois pour le chat et le chien. En effet la réactivité croisée entre homologues de la famille des Fel d 1-like n’est pas établie, et des IgE vis à vis de Fel d 1 innocenteraient plutôt le chien.

Une fois encore, l’intérêt de rechercher des IgE pour l’allergène recombinant n’est pas de remplacer l’extrait global, mais dans l’apport d’informations complémentaires, avec une implication clinique.