Traitement de la dermatite atopique du nourrisson. Un nouveau traitement !!!

mercredi 19 mai 2010 par Dr Farid Marmouz1133 visites

Accueil du site > Maladies > Atopie > Traitement de la dermatite atopique du nourrisson. Un nouveau traitement (...)

Traitement de la dermatite atopique du nourrisson. Un nouveau traitement !!!

Traitement de la dermatite atopique du nourrisson. Un nouveau traitement !!!

mercredi 19 mai 2010, par Dr Farid Marmouz

La dermatite atopique est une pathologie complexe dont la prise en charge reste difficile. Des études cliniques ont exploré l’intérêt thérapeutique de probiotiques sans retrouver de résultats intéressants. Ces auteurs néerlandais ont étudié l’effet d’un nouveau symbiotique dans cette indication.

Effet d’un nouveau mélange symbiotique sur la dermatite atopique du nourrisson : un essai clinique randomisé. : L. B. van der Aa 1 , H. S. Heymans 2 , W. M. van Aalderen 1 , J. H. Sillevis Smitt 3 , J. Knol 4 , K. Ben Amor 4 , D. A. Goossens 4 , A. B. Sprikkelman 1 and the Synbad Study Group 5

1 Department of Pediatric Respiratory Medicine and Allergy, Emma Children’s Hospital , 2 Department of Pediatrics, Emma Children’s Hospital , 3 Department of Dermatology, Academic Medical Center,

dans Clinical & Experimental Allergy
Volume 40 Issue 5, Pages 795 - 804

- Contexte

  • De nombreux essais cliniques portant sur l’effet thérapeutique des probiotiques sur la dermatite atopique (DA) donnent des résultats variables.
  • De meilleurs résultats pourraient être obtenus avec les symbiotiques, mélanges combinant prébiotiques et probiotiques.

-  Objectif

  • Evaluer l’effet thérapeutique d’un mélange probiotiques-prébiotiques sur la dermatite atopique chez les nourrissons.

-  Méthodes

  • Il s’agit d’une étude multicentrique randomisée en double-aveugle contre placebo.
  • 90 enfants atteints de dermatite atopique, âgés de moins de 7 mois et exclusivement nourris au lait maternisé, sont concernés.
  • On leurs administre
    • soit un hydrolysat à base de Bifidobacterium breve M – 16V et un mélange galacto-fructo-oligosaccharide (Immunofortis ®),
    • soit la même formule sans symbiotique pendant 12 semaines.
  • Le critère principal est d’évaluer à l’aide de l’indice SCORAD ("SCORing Atopic Dermatitis") la sévérité de la DA au bout des 12 semaines. Le critère secondaire était la composition du microbiote (microflore intestinale).

-  Résultats

  • Les auteurs ne constatent pas de différence du score SCORAD et donc pas d’amélioration entre le groupe sous symbiotiques et le groupe placebo.
  • En revanche le groupe de nourrissons sous symbiotique a eu un pourcentage significativement plus élevé de bifidobactérium (54,7% vs 30,1%, P <0,001) et des pourcentages significativement plus faible de Clostridium lituseburense et de Clostridium histolyticum (0,5 vs 1,8, P = 0,02) et Eubacterium rectal et Clostridium coccoides (7,5 vs 38,1, p <0,001) par rapport au groupe placebo.
  • Dans un sous-groupe de nourrissons avec élévation des IgE associée à la DA (n = 48), l’indice SCORAD est significativement plus en faveur d’une amélioration dans le groupe avec symbiotique que dans le groupe placebo à la semaine 12 (-18,1 vs -13,5 points, P = 0,04).

-  Conclusion

  • Ce nouveau produit symbiotique n’a pas d’effet bénéfique sur la gravité des DA chez les nourrissons bien qu’il semble agir favorablement sur l’équilibre du microbiote intestinal.
  • D’autres essais scientifiquement rigoureux pourraient explorer l’effet de ce symbiotique dans les cas de DA à IgE élevées.

Ces auteurs hollandais constate que les essais cliniques portant sur l’efficacité éventuelle des probiotiques sur l’amélioration des dermatites atopiques n’ont pas montré de résultats intéressants.

Ils ont donc réalisé un nouvel essai clinique pour explorer l’effet d’un nouveau symbiotique associant prébiotique et probiotique.

Cette étude multicentrique en double aveugle contre placebo porte sur 90 nourrissons âgés de moins de 7 mois, souffrant de dermatite atopique.

Un groupe reçoit un hydrolysa à base de Bifidobacterium breve M – 16V et un mélange galacto-fructo-oligosaccharide (Immunofortis ®).

Un autre groupe reçoit la même formule sans symbiotique.

La durée de l’étude est de 12 semaines.

Ce travail intéressant par sa rigueur scientifique ne retrouve pas de bénéfice apporté par ce symbiotique au niveau clinique.

Les auteurs constatent cependant un pourcentage significativement plus élevé de bifidobactérium et des pourcentages significativement plus faible de Clostridium lituseburense et de Clostridium histolyticum dans le groupe avec symbiotique par rapport à celui avec placebo.

Mais surtout ils retrouvent une amélioration de l’indice SCORAD ("SCORing Atopic Dermatitis") dans le sous groupe de nourrisson avec DA à IgE élevées.

Ils suggèrent la réalisation de nouvelles études appréciant l’effet de ce nouveau symbiotique chez les nourrissons de ce sous groupe.

* SCORAD : (SCORing of Atopic Dermatitis)
Cet outil est utilisé dans les études cliniques pour évaluer la sévérité de la DA. SCORAD prend en compte l’intensité des signes cliniques, l’extension des lésions, la sévérité des signes fonctionnels.