Séquence émotion : des noix croisent des cacahuètes …

lundi 5 septembre 2011 par Dr Hervé Couteaux267 visites

Accueil du site > Allergènes > Alimentaires > Séquence émotion : des noix croisent des cacahuètes …

Séquence émotion : des noix croisent des cacahuètes …

Séquence émotion : des noix croisent des cacahuètes …

lundi 5 septembre 2011, par Dr Hervé Couteaux

Des épitopes IgE d’allergènes de noix prédits par calcul informatique contribuent à la réactivité croisée avec l’arachide. : Maleki, S. J., Teuber, S. S., Cheng, H., Chen, D., Comstock, S. S., Ruan, S. and Schein, C. H. (2011),

Computationally predicted IgE epitopes of walnut allergens contribute to cross-reactivity with peanuts.

dans Allergy. doi : 10.1111/j.1398-9995.2011.02692.x

- Contexte :

  • La réactivité croisée entre l’arachide et les « tree nuts » implique que des épitopes IgE similaires soient présents dans leurs protéines.

- Objectif :

  • Déterminer si les séquences de noix similaires à des séquences connues d’arachide se liant aux IgE, selon une échelle de propriété de distance (DP) de la base de données structurales des protéines allergéniques, réagissent avec les IgE de sérums de patients allergiques aux noix et / ou à l’arachide.

- Méthodes :

  • Des sérums de patients ont été caractérisés par Western blot en ce qui concerne la liaison aux IgE d’extraits de protéines de noix, de peptides de protéines de noix et d’allergènes de l’arachide, de façon similaire à des épitopes connus d’arachide tels que définis par de faibles valeurs PD, synthétisés sur membranes.
    Un test ELISA de compétition a été utilisé pour montrer que l’arachide et des séquences prédites d’épitopes de noix entraient en compétition avec Ara h 2 purifié pour la liaison aux IgE du sérum de patients présentant des réactions croisées.

- Résultats :

  • Des séquences de viciline Jug r 2, un allergène de la noix, qui avaient de faibles valeurs de PD pour des épitopes d’Ara h 2, une albumine 2S, se liaient aux IgE de sera de cinq patients qui avaient réagi soit à la noix, soit à l’arachide, soit aux deux.
    Un épitope de noix associé à une région de surface exposée, sur le modèle de la région N-terminale pro de Jug r 2, a été reconnue par les sérums de six patients.
    Cet épitope prédit de noix était en compétition pour la liaison des IgE à Ara h 2 dans le sérum comme un épitope IgE connu d’Ara h 2.

- Conclusion :

  • Des séquences avec de faibles valeurs (<8.5) de PD avec des épitopes IgE connus pourraient contribuer à une réactivité croisée entre allergènes.
    Cela conforte la méthode de notation PD dans la prédiction des épitopes croisants au sein d’allergènes.

Les outils bioinformatiques, au potentiel de calcul quasi illimité, sont très utilisés en matière de prédiction de l’allergénicité des protéines.

L’étude du jour est centrée sur les séquences d’épitopes linéaires et les possibles réactions croisées entre épitopes de noix et d’arachide.

Une évaluation de la similarité des séquences par une échelle particulière (PD pour « property distance ») a permis de mettre en évidence des liaisons IgE entre certains épitopes de noix et d’arachide.

Nous ne sommes pas (loin s’en faut…) dans la mise en évidence d’une allergie croisée mais dans le domaine de la simple IgE-réactivité croisée : pas d’étude d’inhibition ni surtout de tests de provocations qui permettraient un lien de ces données avec la clinique.

Il reste bien entendu que ces résultats peuvent probablement nous permettre une meilleure compréhension des mécanismes en cause en matière de réaction croisée, le praticien restant attentif au fossé qui peut exister entre simple IgE réactivité et allergie.

Jug r 2 est un allergène dit majeur : on observe en effet environ 60% de fréquence de liaison IgE avec Jug r 2 chez les allergiques à la noix.

Les réactions croisées entre la noix et l’arachide ont été étudiées, mais relativement peu : bien que l’allergène majeur (Jug r 2) soit identique à 70% avec la viciline Ara h 1, il semble qu’il n’y ait pas de réaction croisée avec la protéine de l’arachide homologue selon une communication internet de l’EFSA (Opinion of the Scientific Panel on Dietetic Products, Nutrition and Allergies on a request from the Commission relating to the evaluation of allergenic foods for labelling purposes (Request Nº EFSA-Q-2003-016) (adopted on 19 February 2004). 2007.