En matière de rhinite, les vieux ont-ils des nouveaux nez ?…

jeudi 23 février 2012 par Dr Hervé Couteaux802 visites

Accueil du site > Maladies > Rhinites > En matière de rhinite, les vieux ont-ils des nouveaux nez ?…

En matière de rhinite, les vieux ont-ils des nouveaux nez ?…

En matière de rhinite, les vieux ont-ils des nouveaux nez ?…

jeudi 23 février 2012, par Dr Hervé Couteaux

Evolution clinique de la rhinite et changements in vivo et in vitro des paramètres allergiques chez les patients âgés : une étude de suivi à long terme. : Di Lorenzo G, Leto-Barone MS, La Piana S, Ditta V, Di Fede G, Rini GB.
Source

Dipartimento di Medicina Interna e Specialistica (DIMIS), Università degli Studi di Palermo, Via del Vespro, 141, 90127, Palermo, Italy

dans Clin Exp Med. 2012 Feb 4

- Contexte :

  • La sévérité des symptômes de rhinite a tendance à diminuer avec le vieillissement, mais on comprend mal le fait que cette diminution puisse être associée à la réactivité des tests cutanés allergiques, aux IgE totales et spécifiques sériques, et aux éosinophiles nasaux ou seulement déterminée par le vieillissement.

- Objectifs :

  • L’objectif de cette étude était d’analyser la sensibilité in vivo et in vitro quelque 15 ans après les tests primaires, via les prick-tests cutanés (SPT), les IgE totales et spécifiques sériques, le ratio sIgE/tIgE, et les éosinophiles nasaux afin d’évaluer les changements dus à l’âge et les changements dus à la sévérité des symptômes de rhinite.

- Méthode :

  • Cent huit patients souffrant de rhinite, qui avaient été étudiés en 1995, ont été interrogés à nouveau et leur allergie actuelle ré-évaluée après un suivi de 15 ans.
  • Tous les patients ont été testés (SPT) avec huit « allergènes » communs dans la région de Palerme (Italie).

- Résultats et conclusion :

  • Les symptômes de rhinite ont eu tendance, en moyenne, à devenir plus modérés au cours du suivi.
  • Tous les paramètres examinés ont montré une tendance à la baisse dans les groupes les plus âgés au cours de la période comprise entre les deux enquêtes.
  • Les symptômes de la rhinite ont eu tendance à devenir plus modérés et les paramètres allergiques in vivo et in vitro ont habituellement diminués dans le long terme ; cependant, les changements dans les symptômes de rhinite semblent être liés à des modifications des éosinophiles nasaux, indépendamment des SPT et des IgE spécifiques sériques.

L’intensité de la rhinite allergique diminue avec le temps chez les sujets âgés et tous les indicateurs de suivi retenus (tests cutanés, IgE totales et spécifiques, éosinophilie nasale) ont également diminués avec le temps.

Les auteurs rattachent cette évolution à une modification des éosinophiles de la muqueuse nasale.

Le traitement médicamenteux de la rhinite est relativement codifié, faisant appel aux corticoïdes locaux et aux antihistaminiques.

Malheureusement, nous ignorons si ces patients ont suivi, au cours de ces 15 ans, une corticothérapie locale, susceptible de modifier l’éosinophilie nasale ou pas…

Plus généralement, il n’est fait aucune mention d’un quelconque traitement, que ce soit par immunothérapie spécifique ou par médicaments… Ce qui paraît tout de même fondamental pour juger d’une évolution !...

Sinon, apprendre que les symptômes de rhinite ont tendance à diminuer avec le temps chez les sujets âgés n’est pas vraiment un scoop !