Antigènes naturels ou recombinants ? Question piquante !

jeudi 19 avril 2012 par Dr Philippe Carré1528 visites

Accueil du site > Allergènes > Venins > Antigènes naturels ou recombinants ? Question piquante !

Antigènes naturels ou recombinants ? Question piquante !

Antigènes naturels ou recombinants ? Question piquante !

jeudi 19 avril 2012, par Dr Philippe Carré

Diagnostic des sujets allergiques au venin de vespidés par l’analyse des composants antigéniques : les phospholipases et l’antigène 5s sont nécessaires pour identifier la sensibilisation aux Vespula ou aux Polistes. : R. I. Monsalve1,*, A. Vega2,†, L. Marqués3,†, A. Miranda4,†, J. Fernández5,†, V. Soriano5,†, S. Cruz6,†, C. Domínguez-Noche7,†, L. Sánchez-Morillas8,†, M. Armisen-Gil9,†, R. Guspí10,†, D. Barber1
Article first published online : 9 JAN 2012

dans Allergy
Volume 67, Issue 4, pages 528–536, April 2012

- Contexte :

  • La réactivité croisée entre les différentes espèces d’hyménoptères varie en fonction des différents composés allergéniques du venin
  • La véritable source de sensibilisation doit donc être prouvée pour assurer l’efficacité de l’immunothérapie aux venins.

- Objectif :

  • Dans la région méditerranéenne, Polistes dominulus et Vespula spp sont des guêpes qui cohabitent et qui ont un impact clinique
  • Un large échantillon des allergènes majeurs du venin de vespidés a été utilisé pour savoir si les IgE spécifiques (sIgE) pourraient être utilisées pour distinguer la sensibilisation à chacun des venins.

- Méthodes :

  • 59 sujets ayant eu des réactions allergiques aux piqûres de vespidés ainsi qu’un ImmunoCAP positif et/ou des tests intra-dermiques aux venins de vespidés ont été évalués
  • Les sIgE vis-à-vis des recombinants et des composants naturels du venin de chaque espèce de guêpe ont été déterminées à l’aide du système ADVIA Centaur.

- Résultats :

  • Les sIgE vis-à-vis de la sensibilisation à l’antigène recombinant 5s était détecté chez 52% des patients testés (13/25)
  • La sensibilité augmentait à 80% (20/25) en utilisant l’antigène naturel 5s, et à 100% avec le panel complet des composants naturels purifiés, parce que les sIgE étaient positives à l’antigène 5s (Pol d 5/Ves v 5) ou aux phospholipases (Pol d 1/Ves v 1) des deux venins, ou aux composants des deux en même temps
  • Dans 69% des cas, il était possible de définir l’insecte responsable le plus probable, et pour le reste une possible double sensibilisation ne pouvait être exclue
  • La hyaluronidase de Vespula n’apportait pas de valeur supplémentaire en regard de la spécificité de la technique.

- Conclusions :

  • Les allergènes majeurs du venin de P. dominulus’ et de Vespula vulgaris’, c’est-à-dire les phospholipases et l’antigène 5s, sont nécessaires pour différencier les espèces probablement responsables de la sensibilisation chez les patients allergiques aux vespidés.

L’identification des espèces de venins qui provoquent des réactions allergiques est essentielle pour le succès de l’immunothérapie (IT). Des études antérieures ont montré que la détermination des IgE spécifiques aux allergènes majeurs, par la technologie des recombinants et/ou la détermination des composants, pouvait améliorer le diagnostic, notamment en cas de multi-sensibilisations.

Bien qu’on trouve le genre des guêpes polistes en Europe et en Amérique du Nord, leurs espèces ont une répartition géographique différente ; malgré cela, la composition globale des fractions allergéniques est semblable dans tous les venins de vespidés, les allergènes les plus communs étant la phospholipase A1, la hyaluronidase et l’antigène 5. Bien que les deux derniers montrent une identité séquentielle jusqu’à 95% entre les espèces Vespula, elle n’est que d’environ 50% dans les espèces Polistes.

Le but de cette étude était donc de trouver les composants allergéniques les plus appropriés qui puissent être utilisés in vitro comme des marqueurs possibles de sensibilisation des patients à l’une des espèces de guêpe.

59 patients allergiques aux vespidés (avec ImmunoCAP et/ou tests ID positifs) ont eu une recherche des sIgE vis-à-vis des recombinants et des composants naturels du venin de chaque espèce de guêpe :

  • 52% des patients avaient une sensibilisation détectée à l’antigène recombinant 5s (rPol a 5 et rVes v 5)
  • la sensibilité augmentait à 80% en utilisant l’antigène naturel 5s (nPol d 5 et nVes v 5)
  • et à 100% avec le panel complet des composants naturels purifiés (nPol d 1/n Ves v 1, nVes v 2 et nVes v 5/nPol d 5)
  • dans 69% des cas, il était possible de définir l’insecte responsable le plus probable -*pour le reste une double sensibilisation ne pouvait être exclue
  • la hyaluronidase de Vespula n’avait pas de valeur diagnostique supplémentaire.

Il apparaît donc que la sensibilisation à l’antigène naturel 5s était beaucoup plus grande qu’à celle de rVes v 5 et rPol a 5 ; de plus il existait une différence importante dans la liaison des IgE entre nPol d 5 et rPol a 5.

La hyaluronidase n’apparaissait pas utile pour différencier les sujets allergiques au venin, en raison de sa prévalence plus faible et du fait que les autres composants avaient une réactivité semblable ou plus élevée dans les mêmes échantillons.

Ces résultats confirment que le système ADVIA-Centaur est très spécifique et très sensible, et n’est pas influencé par la réactivité croisée médiée par la faible affinité des IgE ; la détermination des sIgE vis-à-vis des phospholipases et de l’antigène 5 semble être suffisante pour différencier la sensibilisation des sujets allergiques aux vespidés, notamment aux Polistes ou aux Vespula, en particulier dans la région méditerranéenne où les Polistes sont plus fréquentes. La détermination précise de la sensibilisation est cruciale de façon à adapter l’extrait de venin à utiliser : des études ont montré qu’en cas de repiqûres ou de piqûres provoquées, la protection pouvait être insuffisante en cas d’utilisation au cours de l’IT d’un venin non-conforme.

Ceci n’exclut pas l’utilisation éventuelle des autres tests disponibles en cas de doute, tels que les tests d’inhibition in vitro ou les tests de provocation réalistes.