Encore plus fort : Oméga-5 gliadine + gluténine-HPM !!

mercredi 30 mai 2012 par Dr Alain Thillay939 visites

Accueil du site > Allergènes > Alimentaires > Encore plus fort : Oméga-5 gliadine + gluténine-HPM !!

Encore plus fort : Oméga-5 gliadine + gluténine-HPM !!

Encore plus fort : Oméga-5 gliadine + gluténine-HPM !!

mercredi 30 mai 2012, par Dr Alain Thillay

La détection des IgE spécifiques du recombinant de la sous-unité de haut poids moléculaire de la gluténine est utile dans l’identification de l’anaphylaxie induite par l’exercice physique dépendante du blé en complément des IgE spécifiques de l’Oméga-5 gliadine. : Hitoshi Takahashi1, Hiroaki Matsuo2, Yuko Chinuki1, Kunie Kohno1, Akira Tanaka3, Nobuyuki Maruyama4, Eishin Morita1,*

dans Clinical & Experimental Allergy

- Contexte :

  • L’anaphylaxie induite par l’exercice physique dépendante du blé (AIEPB) est une forme particulière de l’allergie alimentaire typiquement induite par l’exercice après ingestion de produits issus du blé.
  • Nous avons identifié l’Oméga-5 gliadine du blé et une sous-unité de haut poids moléculaire des gluténines (gluténine-HPM) comme allergènes majeurs de l’AIEPB et avons précisé que la détection sérique simultanée d’IgE se liant aux épitopes peptidiques synthétiques de ces allergènes identifie plus de 90% des patients atteints d’AIEPB.
  • Cependant, les peptides courts synthétiques ne sont pas adaptés aux CAP par fluorescence immuno-enzymatique (CAP-FEIA), qui sont largement utilisés pour détecter les IgE spécifiques.

- Objectif :

  • Dans cette étude, nous avons construit un CAP-FEIA avec la protéine recombinante de gluténine-HPM, et évalué son utilité dans l’identification des patients atteints d’AIEPB.

- Méthodes :

  • Le recombinant de la gluténine-HPM a été exprimé en protéine histidine-tag dans E. coli et purifié par colonne d’affinité histidine-tag.
  • Les IgE spécifiques du blé, du gluten, du recombinant Oméga-5 gliadine, de l’épitope peptidique de la gluténine-HPM, de la gluténine-HPM native et recombinante ont été mesurées par CAP-FEIA dans les sera de 48 patients atteints d’AIEPB, de 16 patients atteints de dermatite atopique (DA) qui n’avaient pas de réaction allergique immédiate après ingestion de blé et de 12 patients de contrôle en bonne santé.

- Résultats :

  • Parmi les 16 patients atteints de DA sans allergie au blé, 12 d’entre eux (75%) avaient des résultats positifs pour le test à la gluténine-HPM native, contrairement à l’épitope peptidique de la gluténine-HPM (12,5%) et du recombinant de la gluténine-HPM (12,5%).
  • Ces résultats indiquent que le test à la gluténine-HPM native a une faible spécificité.
  • La sensibilité et la spécificité du test IgE pour la protéine recombinante de gluténine-HPM étaient de 16,7% et 92,9%.
  • Ces résultats sont bien compatibles avec ceux obtenus à l’aide de l’épitope peptidique de la gluténine-HPM.
  • Cependant la sensibilité et la spécificité atteignent 93,8% et 92,9%, lorsque le test était associé à l’épreuve avec la protéine recombinante d’Oméga-5 gliadine.

- Conclusions et pertinence clinique :

  • Nous avons démontré que le recombinant de la gluténine-HPM est le meilleur pour le CAP-FEIA tant du point de vue de la stabilité que de la spécificité et avons confirmé que la détection des IgE spécifiques du recombinant de la gluténine-HPM est utile au diagnostic de l’anaphylaxie induite par l’effort physique dépendante du blé lorsqu’il est combiné avec le CAP-FEIA (recombinant Oméga-5 gliadine).

Dans les années 80 sont apparues les premières publications traitant de l’anaphylaxie induite par l’exercice physique en rapport avec la prise d’aliments. Le blé est souvent impliqué dans cette forme clinique particulière de l’allergie alimentaire.

Les travaux de Palosuo et Matsuo ont permis d’attester l’intérêt du rôle de l’Oméga-5 gliadine dans l’anaphylaxie induite par l’effort en rapport avec le blé.

Ici dans ce travail, Matsuo et son équipe tentent de montrer l’intérêt de la réactivité vis-à-vis d’une autre prolamine une sous-unité de haut poids moléculaire des gluténines, la gluténine-HPM.

Ainsi, les auteurs avaient déjà pu démontrer la grande performance pour faire le diagnostic de l’anaphylaxie induite par l’exercice physique dépendante du blé en mesurant simultanément les IgE spécifiques des recombinants de l’Oméga-5 gliadine et de la gluténine-HPM, sensibilité de 90%.

Toutefois, le recours à des peptides courts épitopiques dans les CAP-FEIA n’est pas très adapté.

Les auteurs ont donc purifié la protéine recombinante de la gluténine-HPM par la méthode histidine-tag et ont mesuré les IgE spécifiques du blé, du gluten, du recombinant Oméga-5 gliadine, de l’épitope peptidique de la gluténine-HPM, de la gluténine-HPM native et recombinante.

Ces mesures ont été effectuées sur les sera de 48 patients atteints d’AIEPB, 16 patients atteints de DA sans réactivité immédiate lors de la prise de blé et 12 patients témoins constituant le groupe contrôle.

Le CAP-FEIA à la gluténine-HPM native a une faible spécificité car positif chez 75% des sujets atteints de dermatite atopique sans allergie vraie au blé (beaucoup trop de faux positifs).

Alors que sur cette même population, le CAP-FEIA de l’épitope peptidique de la gluténine-HPM et du recombinant de la gluténine-HPM sont positifs tous deux que chez 12,5%.

Chez les patients présentant une AIEPB, le CAP-FEIA du recombinant de la gluténine-HPM a une sensibilité de 16,7% (beaucoup de faux négatifs) et une sensibilité correcte à 92,9% ; ainsi avec ce seul test nous risquons de laisser passer un grand nombre d’AIEPB.

Mais, si ce test est associé au CAP-FEIA du recombinant de l’Oméga-5 gliadine, la sensibilité passe à 93,8% et la spécificité à 92,9%.

Les résultats de cette étude japonaise, émanant d’une équipe bien spécialisée et compétente dans le domaine de l’anaphylaxie induite par l’effort physique dépendante du blé, sont convaincants ; il faudra simplement confirmer par d’autres études du même acabit pour confirmer.

A mon sens, ces résultats sont suffisamment pertinents pour que l’on mette rapidement à disposition des Allergologues l’examen biologique permettant le dosage des IgE spécifiques du recombinant de la gluténine-HPM.