La coqueluche et la rougeole sont-elles des maladies allergisantes ?

mardi 9 octobre 2012 par Dr Philippe Carré1210 visites

Accueil du site > Maladies > Atopie > La coqueluche et la rougeole sont-elles des maladies allergisantes (...)

La coqueluche et la rougeole sont-elles des maladies allergisantes ?

La coqueluche et la rougeole sont-elles des maladies allergisantes ?

mardi 9 octobre 2012, par Dr Philippe Carré

Association des infections et des immunisations à pertussis et à la rougeole avec l’asthme et la sensibilisation allergique dans la phase II de l’étude ISAAC. : Nagel G, Weinmayr G, Flohr C, Kleiner A, Strachan DP, ISAAC Phase Two Study Group.

Association of pertussis and measles infections and immunizations with asthma and allergic sensitization in ISAAC Phase Two

dans. Pediatr Allergy Immunol 2012 : 00.

- Contexte :

  • L’infection à pertussis et la rougeole, aussi bien que la vaccination, ont été suspectées d’être de possibles facteurs médiateurs des maladies allergiques au cours de l’enfance.

- Méthodes :

  • Entre 1995 et 2005, des études transversales ont été réalisées dans 29 centres de 21 pays
  • Des questionnaires parentaux étaient utilisés pour recueillir les informations sur les maladies allergiques et les expositions
  • Les auteurs ont analysé les données provenant de 54943 enfants d’âge scolaire âgés de 8 à 12 ans, sélectionnés de façon randomisée
  • Un sous-groupe de 31759 enfants ont également subi des tests cutanés (prick-tests PT) aux allergènes communs de l’environnement
  • Les odds ratio (OR) combinés ont été calculés par des modèles d’effet randomisé pour des méta-analyses.

- Résultats :

  • La vaccination contre pertussis et contre la rougeole n’était pas associée de façon significative avec les données allergiques ou la positivité des PT
  • Cependant, l’infection à pertussis était associée avec les sifflements (OR 1.68 ; IC 95 % 1.44-1.97) et la rhinoconjonctivite (OR 1.63 ; IC 95 % 1.33-2.00)
  • L’infection à pertussis était aussi associée de façon significative avec une prévalence rapportée plus élevée d’eczéma pendant l’année précédente dans les pays pauvres
  • La rougeole était associée avec une prévalence plus élevée de sifflements (OR 1.26 ; IC 95 % 1.10-1.43) et d’eczéma rapporté (OR 1.22 ; IC 95 % 1.08-1.39)
  • Aucune association avec la positivité des PT n’a été mise en évidence, suggérant que ces associations ne sont probablement pas médiées par une composante allergique.

- Conclusion :
- Les associations entre l’infection à pertussis et la rougeole, et les symptômes d’asthme, de rhinoconjonctivite et d’eczéma, ont été mises en évidence à la fois dans les pays riches et les pays pauvres, et ne sont vraisemblablement pas médiées par les IgE.


Dans cette grande étude internationale (ISAAC), aucune association n’a été mise en évidence entre les vaccinations contre la coqueluche et la rougeole et l’existence de maladies allergiques.

Cependant, après ajustement sur l’histoire vaccinale antérieure, des associations significativement positives ont été trouvées entre les infections par la coqueluche ou la rougeole et les symptômes de maladies allergiques dans la moyenne enfance.

Mais ces associations n’étaient pas expliquées par l’atopie (comme mesurée par les prick-tests cutanés), n’étaient pas modifiées par le statut vaccinal, et n’étaient pas différentes entre les pays riches et les pays pauvres.

L’association positive entre l’infection par la coqueluche et les symptômes d’asthme est déjà connue ; cette étude montre aussi une association avec la rhinoconjonctivite et l’eczéma dans l’année précédente, mais sans qu’un lien puisse être fait avec le statut atopique (prick-tests) ; le mécanisme biologique expliquant le lien entre l’infection et les maladies allergiques n’est pas clair.

Pour ce qui concerne la rougeole, la prévalence plus élevée de sifflements est aussi en accord avec les données antérieures ; dans cette étude, l’association inverse, quoique non significative, entre la rougeole et la sensibilisation allergique, est aussi en accord avec d’autres études.

Cette étude ne permet donc pas de conclure que l’infection à pertussis et la rougeole, aussi bien que la vaccination, soient des facteurs médiateurs des maladies allergiques au cours de l’enfance ; le défaut d’association entre l’infection et la positivité des tests cutanés suggère que des mécanismes immunologiques non allergiques et non médiés par les IgE soient pris en compte dans les études ultérieures.