La Hollande, l’autre pays du fromage et de l’inobservance

mercredi 29 mai 2013 par Dr Bertrand Lovato1052 visites

Accueil du site > Maladies > Traitements > La Hollande, l’autre pays du fromage et de l’inobservance

La Hollande, l’autre pays du fromage et de l’inobservance

La Hollande, l’autre pays du fromage et de l’inobservance

mercredi 29 mai 2013, par Dr Bertrand Lovato

L’immunothérapie allergénique est un traitement sûr et efficace de la rhinite allergique, mais qui nécessite une bonne compliance et une observance à long terme pour obtenir une efficacité clinique maximale. : Menno A. Kiel, Esther Röder, Roy Gerth van Wijk, Maiwenn J. Al, Wim C.J. Hop, Maureen P.M. H. Rutten-van Mölken

dans The Journal of Allergy and Clinical Immunology - 06 May 2013 (10.1016/j.jaci.2013.03.013)

- Objectifs

  • Evaluation de l’observance des patients désensibilisés vis à vis des acariens, des pollens de graminées et d’arbres
  • Estimation du coût de l’arrêt prématuré de ces 3 désensibilisations

- Méthodes

  • Les auteurs ont utilisé une base de données issues des pharmacies de ville, et ont ainsi analysé rétrospectivement 6486 dossiers de patients néerlandais, débutant entre 1994 et 2009 une immunothérapie vis à vis d’un ou plusieurs allergènes (graminées, arbres, acariens)
  • 2796 patients ont reçu une immunothérapie sous cutanée (SCIT) et 3690 une immunothérapie injectable (SLIT).

- Résultats

  • Seulement 18 % des patients ont atteint la durée minimale attendue de 3 ans de traitement (23 % pour les SCIT et 7 % pour les SLIT)
  • La durée moyenne de la SCIT a été de 1,7 ans et celle de la SLIT de 0,6 ans (p .001).
  • les autres facteurs de risque d’arrêt prématuré de la désensibilisation ont été :
    • le praticien : les désensibilisations prescrites par le médecin généraliste durent plus longtemps que celles suivies par les allergologues et autres spécialistes
    • l’immunothérapie mono allergénique
    • le niveau socio-économique bas
    • le jeune âge du patient
  • Parmi les patients observants 56 % n’ont été jamais en retard dans le renouvellement de leur traitement dans les officines.
  • Les coûts directs de l’immunothérapie par patient non observant qui cesse leur traitement pendant la troisième année étaient évalués à 3800 €, montant qui a donc été en grande partie gaspillé.

- Conclusion

  • L’observance est meilleure chez les utilisateurs de SCIT que celle des utilisateurs de SLIT, bien que les taux d’observance soient médiocres en général.
  • Il est donc nécessaire de réfléchir aux freins d’une bonne observance à long terme dans l’immunothérapie.

Cette étude montre une fois de plus que l’observance des traitements chroniques en général et de l’immunothérapie en particulier est médiocre, bien que dans cette étude, les taux d’inobservance battent des records ….

Parmi les facteurs de mauvais pronostic d’une bonne compliance au traitement, le rôle du médecin prescripteur mis en lumière dans cette étude, doit faire réfléchir l’allergologue à sa pratique et à son discours pour motiver ses troupes !