Demandez mon composant au soja : Gly m 4, m 5 ou m 6, Gly m 2S : qui dit mieux ?

jeudi 28 novembre 2013 par Dr Philippe Carré568 visites

Accueil du site > Allergènes > Alimentaires > Demandez mon composant au soja : Gly m 4, m 5 ou m 6, Gly m 2S : qui dit (...)

Demandez mon composant au soja : Gly m 4, m 5 ou m 6, Gly m 2S : qui dit mieux ?

Demandez mon composant au soja : Gly m 4, m 5 ou m 6, Gly m 2S : qui dit mieux ?

jeudi 28 novembre 2013, par Dr Philippe Carré

Diagnostic moléculaire dans l’allergie au soja : la Gly m 2S albumine a la meilleure valeur diagnostique chez l’adulte. : Klemans RJB, Knol EF, Michelsen-Huisman A, Pasmans SGMA, de Kruijf-Broekman W, Bruijnzeel-Koomen CAFM, van Hoffen E, Knulst AC. Components in soy allergy diagnostics : Gly m 2S albumin has the best diagnostic value in adults.

dans Allergy 2013 ; 68 : 1396–1402.

- Contexte :

  • Jusqu’ici quatre allergènes du soja ont été caractérisés
  • Leur valeur diagnostique a été établie en utilisant seulement une méthode de cas-contrôle, avec des contrôles non suspects d’allergie au soja, ou dans une population d’allergiques au soja sans contrôles
  • L’objectif des auteurs était d’analyser la valeur diagnostique des IgE spécifiques (IgEs) à la Gly m 2S albumine, à Gly m 4, 5 et 6, et leur possible relation avec la sévérité ou le type du soja responsable.

- Méthodes :

  • Des patients adultes suspects d’allergie au soja ont été inclus (n=46)
  • L’allergie était confirmée par un test de provocation (n=19) ou l’histoire (n=16), et exclue par un test de provocation chez 11 patients
  • Les composants du soja étaient analysés par ImmunoCAP
  • La valeur diagnostique était déterminée dans le groupe des patients avec test de provocation par une aire sous la courbe (ASC) de type ROC.

- Résultats :

  • Les IgEs à la Gly m 2S albumine avaient l’ASC la plus élevée (0.79), comparable aux prick-tests cutanés et aux IgEs à l’extrait de soja (0.76 et 0.77 respectivement)
  • Tous les patients étaient sensibilisés soit à l’extrait de soja soit à Gly m 4 (IgEs > 0.35 kU/l)
  • Les IgEs à l’extrait de soja, à Gly m 5 et à Gly m 6 étaient significativement plus élevées chez les patients avec des symptômes légers (p=0.04, 0.02 et 0.02 respectivement)
  • Les patients réagissant seulement au lait de soja avaient des taux d’IgEs plus élevées à Gly m 4 (médiane à 9.8 vs 1.1 kU/l, p=0.01).

- Conclusions :

  • Les IgEs à la Gly m 2S albumine avaient la meilleure valeur diagnostique de l’allergie au soja
  • Gly m 5 et 6 étaient liées aux symptômes légers
  • Des taux plus élevés de Gly m 4 étaient liés à l’allergie au lait de soja.

Le rôle des divers déterminants moléculaires spécifiques du soja a déjà été évalué comme marqueur de sensibilité dans le but d’améliorer le diagnostic de l’allergie au soja ; la plupart des études se sont intéressées aux IgEs à Gly m 4 (sensibilité de 70 à 100%), Gly m 5 et 6 (sensibilité de 5 à 67%) ; une seule étude concerne les IgEs à Gly m 2S albumine.

Les déterminants moléculaires ont été aussi étudiés en relation à la sévérité de l’allergie au soja (Gly m 5 et 6 comme marqueurs de sévérité de l’allergie, Gly m 4 comme marqueur de l’anaphylaxie aux boissons à base de soja).

Le but de cette étude était d’analyser la valeur diagnostique des PTC et des IgEs à l’extrait de soja, ainsi que la relation avec la sévérité et le type de soja, chez 46 patients adultes suspects d’allergie au soja, sur la base de l’histoire clinique ou d’un test de provocation alimentaire, indépendamment de la sensibilisation.

Les résultats montrent que :

  • les IgEs à la Gly m 2S albumine avaient la meilleure valeur diagnostique d’allergie
  • tous les patients étaient sensibilisés soit à l’extrait de soja soit à Gly m 4
  • les IgEs à l’extrait de soja, à Gly m 5 et 6 étaient plus élevées en cas de symptômes légers
  • les patients réactifs au seul lait de soja avaient des taux plus élevés à Gly m 4.

Il est à noter qu’un certain nombre de sujets avaient une cosensibilisation à l’arachide, qui peut théoriquement influencer la valeur diagnostique moléculaire au soja, mais la valeur séparée des deux allergènes n’a pas pu être étudiée dans cette étude.

Les patients qui réagissaient uniquement au lait de soja avaient des taux de Gly m 4 beaucoup plus élevés, ce qui peut s’expliquer par les techniques différentes de préparation du lait de soja par rapport aux autres produits (deux autres études vont dans le même sens).

Le message principal reste que la valeur diagnostique de Gly m 2S albumine est équivalente aux autres méthodes de référence utilisées, et que ce déterminant est un bon candidat pour une alternative éventuelle aux autres méthodes.