Attention au Web les enfants asthmatiques, on sait tout de vous !

mardi 17 février 2015 par Dr Philippe Carré263 visites

Accueil du site > Maladies > Asthme > Attention au Web les enfants asthmatiques, on sait tout de vous (...)

Attention au Web les enfants asthmatiques, on sait tout de vous !

Attention au Web les enfants asthmatiques, on sait tout de vous !

mardi 17 février 2015, par Dr Philippe Carré

Facteurs associés au contrôle de l’asthme chez les enfants : données d’une étude nationale de surveillance basée sur le Web. : Sasaki M, Yoshida K, Adachi Y, Furukawa M, Itazawa T, Odajima H, Saito H, Akasawa A. Factors associated with asthma control in children : findings from a national Web-based survey.

dans Pediatr Allergy Immunol 2015 : 25 : 804–809.

- Contexte :

  • Bien que l’obtention et le maintien du contrôle de l’asthme soient considérés comme le but du traitement de l’asthme, les déterminants du contrôle de l’asthme ne sont pas parfaitement compris
  • Le but de l’étude était d’étudier les facteurs associés au contrôle de l’asthme chez des sujets d’âge pédiatrique de la population générale.

- Méthodes :

  • En juin 2012, une surveillance basée sur le Web était conduite pour identifier les enfants Japonais âgés de 6 à 11 ans qui étaient asthmatiques, et pour évaluer le contrôle de leur maladie en utilisant le Test de Contrôle de l’Asthme Pédiatrique (TCAP)
  • Les associations étaient évaluées, parmi les asthmatiques non contrôlés (score du TCAP < 20), entre les facteurs de l’environnement, les données démographiques et les comorbidités allergiques.

- Résultats :

  • Parmi les 3066 enfants ayant un asthme courant, 447 (14.6%) avaient un asthme non contrôlé
  • L’analyse multivariée a identifié que des facteurs tels qu’un petit poids de naissance (OR ajusté 1.65, IC à 95% 1.25-2.18), une obésité (OR ajusté 1.44, IC à 95% 1.05-1.99) et la possession d’un animal avant la naissance (OR ajusté 1.68, IC à 95% 1.24-2.29), étaient associés à une maladie non contrôlée
  • Des comorbidités allergiques, notamment la rhinite, représentaient un risque significatif d’asthme non contrôlé (OR ajusté pour la rhinite allergique : 3.88, IC à 95% 2.5-6)
  • La sévérité des symptômes de rhinite était corrélée de façon inverse au score TCAP (p<0.001).

- Conclusions :

  • Une surveillance de population basée sur le Web a montré une association entre plusieurs facteurs et le contrôle de l’asthme pédiatrique
  • La mise en évidence de ces facteurs peut aider à identifier les enfants à risque d’asthme non contrôlé.

Les auteurs de cette étude japonaise ont réalisé une enquête par un questionnaire en ligne sur Internet, auprès de 32163 parents, pour évaluer la prévalence des maladies allergiques chez leurs enfants âgés de 6 à 18 ans.

Cette étude a été faite en 2 étapes : une première qui recueillait les caractéristiques générales et démographiques des enfants, et parmi les enfants détectés comme asthmatiques (n=4799), une seconde étude a évalué les symptômes et les médicaments utilisés (n=3066).

Les principaux résultats montrent que :

  • 14.6% des asthmatiques avaient un asthme non contrôlé
  • un petit poids de naissance, une obésité, un animal à la maison et une rhinite associée étaient des facteurs associés à un non contrôle de l’asthme.

Il apparaît en particulier que :

  • la relation avec le poids de naissance suggère que le développement fœtal peut influer non seulement sur la prévalence de l’asthme, mais aussi sur le contrôle de la maladie
  • le lien entre la présence d’une rhinite allergique et un mauvais contrôle de l’asthme est confirmé, et que la sévérité de la rhinite est corrélée au mauvais degré de contrôle de l’asthme.

Si le type d’enquête par web-mail ne semble pas un élément restreignant puisque sa diffusion au japon excède 90% de la population, les limitations tiennent plus au caractère rétrospectif et par auto-questionnaire de cette étude, et au fait qu’elle ne permettait pas de savoir si le traitement rapporté était adapté ou non à la sévérité de la maladie telle que reconnue dans les recommandations internationales.

L’intérêt d’une meilleure connaissance des facteurs de risque du contrôle de l’asthme réside dans le fait qu’elle pourrait conduire à des mesures interventionnelles ciblées visant à améliorer à terme ce contrôle.