Modifier les gènes de l’allergie ? : possible avec le HN001 !

mercredi 29 avril 2015 par Dr Stéphane Guez1546 visites

Accueil du site > Maladies > Atopie > Modifier les gènes de l’allergie ? : possible avec le HN001 !

Modifier les gènes de l’allergie ? : possible avec le HN001 !

Modifier les gènes de l’allergie ? : possible avec le HN001 !

mercredi 29 avril 2015, par Dr Stéphane Guez

Effets différents de 2 probiotiques sur le risque d’eczéma et d’atopie associés à un polymorphisme nucléotidique simple des toll-likes récepteurs (SNPs).Marlow G, Han DY, Wickens K, Stanley T, Crane J, Mitchell EA, Dekker J, Barthow C, Fitzharris P, Ferguson LR, Morgan AR.

Differential effects of two probiotics on the risks of eczema and atopy associated with single nucleotide polymorphisms to Toll-like receptors.

dans Pediatr Allergy Immunol 2015 : 26 : 262–271. :

- Introduction :

  • Il y a des preuves fortes pour étayer l’hypothèse d’une prédisposition génétique à l’eczéma, et des études plus récentes ont suggéré que les probiotiques pourraient être utilisés pour prévenir l’eczéma en modifiant l’expression de gènes présumés associés à l’allergie.

- Objectif de l’étude :

  • Le but de ce travail a été d’étudier si 2 probiotiques :
    • Lactobacillus rhamnosus HN001 (HN001)
    • et Bifidobacterium animalis subsp lactis HN019 (HN019)
  • pouvaient modifier la prédisposition génétique connue de l’eczéma liée à une variation génétique des gènes du récepteur Toll-like (TLR) dans une population d’enfants à haut risque.

- Matériel et Méthode :

  • Les auteurs ont sélectionnés 54 SNPs parmi les gènes des récepteurs Toll-likes.
  • Ces SNPs ont été analysés chez 331 enfants ayant uniquement des ancêtres européens :
    • dans une étude en double aveugle,
    • randomisée contre placebo,
  • étude portant sur les effets d’une supplémentation alimentaire en HN001 et HN019 sur le développement de l’eczéma et la sensibilisation atopique.

- Résultats :

  • Les données montrent que :
    • 26 TLR SNPs interagissent avec HN001 entrainant une réduction significative du risque d’eczéma,
    • 18 interagissent sur la sévérité de l’eczéma défini par un SCORAD > ou = 10
    • et 20 pour la sensibilisation atopique comparée au placebo.
  • Il n’y a que 2 SNPs qui interagissent avec HN019 entrainant une réduction du risque d’eczéma, de la sévérité de l’eczéma ou de l’atopie.

- Conclusions :

  • C’est la première étude qui montre que l’impact négatif lié à des génotypes spécifiques des TLRs peut être positivement affecté par une supplémentation probiotique.
  • HN001 a un effet bien plus puissant que le HN019 dans cette action.

Dans ce travail, les auteurs ont étudié les effets de 2 probiotiques chez des enfants ayant un risque élevé de développer un eczéma ou une atopie.

Seul le probiotique HN001 interagit positivement avec les gènes codant les récepteurs Toll-like, entraînant une diminution de ces risques et une amélioration des symptômes.

Il s’agit d’une étude très intéressante car elle permet de faire un lien entre des gènes fortement présumés impliqués dans le développement des maladies allergiques, et un traitement préventif qui a été démontré efficace dans plusieurs études.

Les probiotiques, mais surtout le HN001 ont une action « correctrice » sur l’expression des variants génétiques impliqués dans l’expression des Toll-like récepteurs, modifiant de ce fait les manifestations « génétiques » de l’allergie.

Il semble donc possible de modifier l’expression des gènes de l’allergie et en particulier de l’eczéma : l’hérédité ne serait plus une fatalité.

Reste à comprendre le mode d’action de ces probiotiques sur l’expression génétiques des Toll-like récepteurs afin de faire la preuve que c’est bien par ce mécanisme qu’agissent les probiotiques.