Les probiotiques au secours de la prévention de l’eczéma infantile.

vendredi 30 octobre 2015 par Dr Philippe Carré1318 visites

Accueil du site > Maladies > Eczéma > Les probiotiques au secours de la prévention de l’eczéma infantile.

Les probiotiques au secours de la prévention de l’eczéma infantile.

Les probiotiques au secours de la prévention de l’eczéma infantile.

vendredi 30 octobre 2015, par Dr Philippe Carré

Probiotiques pour la prévention des maladies atopiques chez les enfants : revue systématique et méta-analyse. : Zuccotti G, Meneghin F, Aceti A, Barone G, Callegari ML, Di Mauro A, Fantini MP, Gori D, Indrio F, Maggio L, Morelli L, Corvaglia L on behalf of the Italian Society of Neonatology.

Probiotics for prevention of atopic diseases in infants : systematic review and meta-analysis.

dans Allergy 2015 ; 70 : 1356–1371.

- Contexte :

  • Des évidences de plus en plus claires soulignent le rôle pivot de la colonisation de l’intestin chez l’enfant dans le développement du système immunitaire. La possibilité de modifier la colonisation intestinale par la supplémentation probiotique dans l’enfance pourrait prévenir les maladies atopiques.

- Objectif :

  • L’objectif de cette revue systématique et de cette méta-analyse était d’évaluer l’effet de la supplémentation probiotique pendant la grossesse et la petite enfance sur la prévention des maladies atopiques.

- Méthodes :

  • Les auteurs ont recherché dans PubMed, Embase et la Cochrane Librairie les essais randomisés contrôlés évaluant l’utilisation des probiotiques au cours de la grossesse ou la petite enfance pour prévenir les maladies atopiques
  • Des modèles d’effet fixe étaient utilisés, et des modèles d’effets randomisés quand il y avait une hétérogénéité significative
  • Les résultats étaient exprimés en tant que risque relatif (RR) avec un intervalle de confiance (IC) de 95%.

- Résultats :

  • 17 études, rapportant les résultats de 4755 enfants (2381 dans le groupe probiotique et 2374 dans le groupe contrôle), étaient inclus dans la méta-analyse
  • Les enfants traités avec des probiotiques avaient un RR significativement plus faible d’eczéma par rapport aux contrôles (RR 0.78, IC à 95% :0.69-0.89, p=0.0003), et particulièrement ceux qui étaient supplémentés avec une mixture de probiotiques (RR 0.54, IC à 95%:0.43-0.68, p<0.00001)
  • Il n’y avait pas de différence significative en terme de prévention de l’asthme (RR 0.99, IC à 95%:0.77-1.27, p=0.95), des sifflements (RR 1.02, IC à 95%:0.89-1.17, p=0.76), ou de rhinoconjonctivite (RR 0.91, IC à 95%:0.67-1.23, p=0.53) qui ait été documentée.

- (Conclusion :

  • Les résultats de cette méta-analyse montrent que la supplémentation en probiotiques prévient l’eczéma infantile, suggérant ainsi une nouvelle indication potentielle en faveur de l’utilisation des probiotiques au cours de la grossesse et de l’enfance.

Cette méta-analyse, regroupant 17 études randomisées en double-aveugle contre placebo, concernant 4755 enfants, a évalué la supplémentation en probiotiques chez des femmes enceintes ou dans la petite enfance, pour la prévention des maladies atopiques.

Les résultats montrent un bénéfice de la supplémentation pour la prévention de l’eczéma atopique chez les enfants à risque ; il n’y avait pas d’effet pour l’asthme, les sifflements ou la rhinoconjonctivite. Ils viennent confirmer des études antérieures.

Des études récentes ont montré que le transfert du microbiome maternel aux enfants commence pendant la grossesse, et que le DNA du microbiome peut être détecté dans le liquide amniotique ; l’interaction immune proche entre la mère et le fœtus favorise l’influence du microbiome maternel sur le développement immun de ses enfants, et peut affecter la colonisation intestinale de l’enfant et sa susceptibilité aux maladies allergiques ; ainsi une administration précoce de probiotiques peut favoriser une meilleure composition microbiotique intestinale et moduler la maturation de la réponse immunitaire.

Il n’y a pas actuellement de traitement très efficace dans beaucoup d’eczémas infantiles ; il est donc important de trouver un moyen efficace pour la prévention de la maladie, et les probiotiques pendant la grossesse et la petite enfance représentent une indication potentielle ; de plus, la dermatite atopique étant une manifestation précoce de l’atopie, son identification comme cible pour interrompre la « marche atopique » est une priorité en terme de prévention de l’évolution de la maladie atopique.

Des recherches ultérieures permettront d’identifier le moment idéal pour débuter la supplémentation, la composition exacte des produits à utiliser (les mixtures apparaissant plus efficaces), ainsi que la durée optimale d’administration ; les études incluses dans cette méta-analyse n’ont pas montré d’effets secondaires à court terme de la supplémentation, et plusieurs études antérieures ont montré la sécurité d’utilisation des probiotiques au cours de la grossesse.