Eczéma atopique de l’enfant : corticoïde fort cure courte et corticoïde faible cure prolongée, même efficacité.

samedi 4 mai 2002 par Dr Alain Thillay7939 visites

Accueil du site > Maladies > Eczéma > Eczéma atopique de l’enfant : corticoïde fort cure courte et corticoïde faible (...)

Eczéma atopique de l’enfant : corticoïde fort cure courte et corticoïde faible cure prolongée, même efficacité.

Eczéma atopique de l’enfant : corticoïde fort cure courte et corticoïde faible cure prolongée, même efficacité.

samedi 4 mai 2002, par Dr Alain Thillay

Ces auteurs anglais ont cherché à montrer qu’un traitement corticoïde fort en cure courte était plus efficace qu’un traitement à l’aide d’un corticoïde modéré en traitement prolongé dans le traitement de la dermatite atopique de l’enfant.

Essai contrôlé randomisé : corticostéroïde fort topique cutané en traitement court contre corticostéroïde modéré topique cutané en usage prolongé chez des enfants dans le traitement de l’eczéma atopique léger à modéré
K S Thomas, trial coordinator a, S Armstrong, lecturer in medical statistics c, A Avery, professor of primary healthcare b, A Li Wan Po, professor of clinical pharmaceutics d, C O’Neill, reader in health economics and policy e, S Young, director f, H C Williams, professor of dermatoepidemiology dans BMJ 2002 ;324:768 ( 30 March )

- OBJECTIF. Déterminer si un traitement de 3 jours à l’aide d’un corticostéroïde fort est plus efficace qu’un corticostéroïde modéré appliqué durant 7 jours chez des enfants atteints d’eczéma atopique léger à modéré.
Il s’agit d’une étude randomisée, en double aveugle, sur deux groupes en parallèle, d’une durée de 18 semaines. Treize médecins généralistes ainsi qu’un hôpital de la région de Nottingham ont participé à l’étude.
174 enfants atteints d’un eczéma atopique léger à modéré ont été recrutés par les médecins généralistes et 33 parmi les consultants externes de l’hôpital.
- TRAITEMENTS. Application durant 3 jours de betamethasone valérate à 0,1 % suivie de l’application durant 4 jours de la pommade véhicule seule contre hydrocortisone 1% appliquée durant 7 jours.
- ELEMENTS DE MESURE. Les mesures principales étaient le nombre total de jour sans grattage et le nombre de rechutes. Les mesures secondaires : la durée moyenne des rechutes, le nombre de nuits calmes, la sévérité de la maladie (échelle d’évaluation de sévérité : 6 zones, 6 signes de dermatite atopique), score de qualité de vie calculé à partir de deux échelles d’évaluation et le nombre de patients dont le traitement échoue dans les deux bras de l’étude.
- RESULTATS. Pas de différence entre les deux groupes avec pertinence pour tous les éléments de mesure. Le nombre moyen de jour sans lésion de grattage était de 118 pour le groupe corticostéroïde modéré et 117,5 pour le groupe « fort ». Le nombre moyen de rechutes pour les 2 groupes était de 1. Les deux groupes montraient cliniquement une importante amélioration de la sévérité de la maladie et de la qualité de vie.
- CONCLUSION. Pour contrôler, chez l’enfant, l’eczéma atopique léger à modéré, un traitement court d’un corticostéroïde fort est aussi efficace qu’un traitement prolongé à l’aide d’un corticostéroïde modéré.


Effectivement, l’efficacité est comparable pour les deux traitements. Mais l’avantage va au corticoïde fort en cure courte justement pour l’intérêt de raccourcir le traitement. Pour ma part, je procède toujours de cette manière, traitement intensif de courte durée puis application d’une crème protectrice sans cortisone. L’amélioration cutanée apparaît plus rapidement. Pour l’observance du traitement c’est un atout supplémentaire. Il faut toujours avoir l’obsession de l’observance qui est bien souvent la clé de la réussite.