Rhume des foins : la désensibilisation précoce prévient la survenue d’asthme pollinique.

mercredi 29 mai 2002 par Dr Alain Thillay4251 visites

Accueil du site > Allergènes > Aériens > Pollens > Rhume des foins : la désensibilisation précoce prévient la survenue d’asthme (...)

Rhume des foins : la désensibilisation précoce prévient la survenue d’asthme pollinique.

Rhume des foins : la désensibilisation précoce prévient la survenue d’asthme pollinique.

mercredi 29 mai 2002, par Dr Alain Thillay

Des pédiatres allemands tentent de montrer l’importance de la mise en place précoce de la vaccination allergénique pour traiter les rhinites polliniques afin d’éviter l’installation d’un asthme.

Histoire naturelle du rhume des foins et de la sensibilisation pollinique, et, diagnostic du rhume des foins et de l’asthme pollinique par le médecin chez des enfants allemands d’âge scolaire. F. , Riedinger J. , Kuehr E. , Strauch H. , Schulz G. , Ihorst J , Forster and the Ozone Working Group dans Allergy Volume 57 Issue 6 Page 488 - June 2002

Afin de prévenir l’asthme pollinique par l’immunothérapie spécifique, il est impératif de connaître le meilleur moment pour la mettre en place. Les enfants atteints de rhume des foins présentent un risque considérable de développer un asthme. Les données concernant l’histoire naturelle de cette population est indispensable.

- METHODES. Une étude longitudinale de cohorte a été conduite durant plus de 4 ans en Allemagne, dans six villes de la province de Baden-Württemberg. Un questionnaire a été établi à partir de questions empruntées à l’ISSAC (International Study of Asthma and Allergies in childhood) et a été renseigné chaque printemps et chaque automne. Les plaintes dues au rhume des foins, les symptômes de l’asthme, les nouveaux diagnostics de rhume des foins et d’asthme mis en évidence par les médecins ont été colligés. De plus, chaque automne, des tests cutanés aux pollens ont été pratiqués.

- RESULTATS. En 1996, 19,7 % des 1101 enfants en école élémentaire étaient sensibilisés aux pollens et 8,7% avaient déjà été diagnostiqués comme atteints de rhume des foins. Dans une étude cumulée de 2478 enfants durant les étés, les enfants présentant une sensibilisation pollinique avaient un risque significativement supérieur de développer des symptômes du rhume des foins et de faire l’objet d’un diagnostic de rhume des foins. En outre, bien que leur rapport de probabilité de développer des symptômes asthmatiques durant la saison pollinique était de 3,88, il était seulement de 0,69 pour le diagnostic d’asthme pollinique par les médecins.

- CONCLUSION. Les enfants d’écoles élémentaires ayant une sensibilisation pollinique et des antécédents de rhume des foins présentent un risque considérable de développer un asthme pollinique, mais ne sont pas diagnostiqués très rapidement. L’immunothérapie spécifique devrait être un moyen de prévention de l’asthme particulièrement dans ce genre de situation. Nos données aident à estimer la taille de l’échantillon pour les études de ce type.


Message reçu. Une publication de plus à mettre à l’actif de la vaccination allergénique. Il est impératif de désensibiliser les enfants allergiques aux pollens tôt dans l’évolution de leur maladie allergique. On peut commencer très tôt la vaccination allergénique. Souvenez-vous, dès 3 ans, dans une publication portugaise que j’aie récemment traduite. Encore une fois, cela m’évitera de voir arriver à ma consultation des enfants ou des adolescents polysensibilisés polliniques, asthmatiques qui n’avaient, à l’âge de 4 ans, que un ou deux tests positifs !!