OGM : l’Académie nationale de médecine affirme qu’ils ne sont pas dangereux.

jeudi 12 décembre 2002 par la rédaction

Accueil du site > Sciences > OGM : l’Académie nationale de médecine affirme qu’ils ne sont pas (...)

OGM : l’Académie nationale de médecine affirme qu’ils ne sont pas dangereux.

OGM : l’Académie nationale de médecine affirme qu’ils ne sont pas dangereux.

jeudi 12 décembre 2002

Devant le débat qui s’est instauré sur l’utilisation d’organismes génétiquement modifiés, l’Académie de médecine et de pharmacie a rédigé un rapport sur les risques de ces aliments pour la santé. L’académie de médecine est composée de médecins réputés, loin de toute querelle politique et leur intégrité leur a donc permis de jeter un regard objectif sur toutes les publications.

Leur réponse est claire souligne notre confrère "L’Express" dans son numéro du 12 décembre. Un grand nombre de personnes dans le monde consomme des OGM depuis dix ans sans " qu’aucun effet nocif sur leur santé n’ait été rapporté".

De ce fait, les académiciens demande l’abrogation du moratoire sur les OGM de la communauté européenne.

Ils ne minimisent pourtant pas le risque éventuel mais ils considèrent que les "précautions prises avec chaque nouvel aliment, par exemple l’analyse de sa toxicité sur l’animal ou l’étude de son pouvoir allergisant, sont bien plus grandes qu’avec les produits existants".

Cependant, ils suggèrent que la création d’un réseau de surveillance des allergies pourrait contribuer à dépister au plus tôt la survenue d’effets indésirables imprévisibles.

Il est vrai que les scientifiques, de nature réservée et loin des "sunlights" médiatiques, ont à lutter contre des personnalités qui parlent haut et fort. Ils souhaiteraient que le public quitte le terrain du passionnel pour les suivre sur celui du rationnel. Parlons clairement des OGM, mais écoutons tout le monde.

Et si la modification génétique des aliments ou des plantes améliorait au contraire la vie des allergiques ? Si en cultivant des cacahuètes sans la protéine responsable d’allergie, nos enfants allergiques pouvaient de nouveau mener une vie normale ?

Alors, pas d’attitude outrancière mais de la vigilance…


Voir en ligne : L’Express

Portfolio