En images
Concha bullosa : une levée de boucliers !

Concha bullosa : une levée de boucliers !


Concha bullosa : un bouclier anti-allergènes ? : Worrall DM1, Campbell RG, Palmer JN, Kennedy DW, Adappa ND. 1Department of Otorhinolaryngology - Head and Neck Surgery, University of Pennsylvania Health System, Philadelphia, Pa., USA. dans ORL (...)

lire la suite

Rubrique rhinites

La rhinite est une inflammation du nez et la sinusite est celle des cavités de la face appelées sinus. Ces maladies peuvent être dues à des microbes, ce sont les rhumes et les sinusites infectieuses, mais l’allergie en est une cause très fréquente et sous-estimée.

Ceux qui ont le nez bouché ou qui coule en permanence savent que la rhinite est une maladie très gênante socialement. Certains enfants sont ainsi montrés du doigt par leurs camarades de classe ce qui dessert leur intégration. Plusieurs études ont montré qu’une rhinite allergique mal soignée évoluait souvent vers l’asthme. Quand aux sinusites, elles sont souvent source de désagréments multiples : céphalées, surinfection, bronchites.

Derniers articles rhinites

0 | ... | 18 | 24 | 30 | 36 | 42 | 48 | 54 | 60 | 66 | ... | 204
article du 12 06 2012 par Dr Philippe Carré

Nez chatouillé le jour, bronches irritées la nuit ?

La toux est un symptôme fréquent chez les enfants, le plus souvent en rapport avec une infection virale. Parmi les différents types de toux, la toux nocturne est particulière chez les enfants, en raison des troubles induits sur le sommeil. Elle peut être associée aussi à l’asthme, à la rhinite, la sinusite et au reflux gastro-oesophagien. En raison des inter-relations complexes entre asthme et (...)
lire la suite 1237 lectures

article du 29 03 2012 par Dr Cécilia Nocent

Comment l’environnement professionnel peut faire échouer des techniques chirurgicales ORL…

Il s’agit d’une étude belge originale qui s’intéresse à la relation entre les expositions professionnelles à des aéro-contaminants et le succès d’une technique endoscopique chirurgicale (FESS) dans la rhino-sinusite chronique. Cette relation n’a jamais été étudiée. Ce travail est basé sur l’analyse de questionnaires remplis par des patients ayant bénéficié de ces techniques endoscopiques en comparaison à des (...)
lire la suite 548 lectures

article du 23 02 2012 par Dr Hervé Couteaux

En matière de rhinite, les vieux ont-ils des nouveaux nez ?…

L’intensité de la rhinite allergique diminue avec le temps chez les sujets âgés et tous les indicateurs de suivi retenus (tests cutanés, IgE totales et spécifiques, éosinophilie nasale) ont également diminués avec le temps. Les auteurs rattachent cette évolution à une modification des éosinophiles de la muqueuse nasale. Le traitement médicamenteux de la rhinite est relativement codifié, faisant appel (...)
lire la suite 769 lectures

article du 20 01 2012 par Dr Alain Thillay

Nouveau : l’allergie oui mais dans le nez seulement !!

La rhinite allergique locale (RAL) est un nouveau phénotype de rhinite caractérisée par la production nasale d’IgE spécifiques, par une réponse inflammatoire de type TH2 dans les sécrétions nasales lors de l’exposition naturelle aux aéroallergènes et une réponse positive au test de provocation nasale spécifique avec production locale d’IgE spécifiques, de tryptase, de protéine cationique de l’éosinophile, (...)
lire la suite 676 lectures

article du 15 11 2011 par Dr Alain Thillay

Les antinucléaires se manifestent aussi dans la PNS !

Si la polypose nasosinusienne a vu sa prise en charge thérapeutique nettement améliorée par la corticothérapie nasale, les mécanismes physiopathologiques intimes qui président à son développement restent encore non élucidés. Cette équipe américaine pluridisciplinaire a donc cherché à relever ce défi ou tout au moins à tenter d’en lever le voile. Cette étude a exploré les muqueuses nasales de trois groupes (...)
lire la suite 1243 lectures

article du 24 10 2011 par Dr Philippe Carré

Dans la rhinite allergique saisonnière, peut-on classer aussi l’immunothérapie parmi les traitements symptomatiques ? Mets ta analyse pour voir !

Dans les recommandations internationales ARIA, l’ITSC de la RAS apparaît comme un traitement de seconde ligne, réservée aux cas où le traitement médicamenteux est insuffisant, mal accepté ou mal toléré. Cependant, le traitement médicamenteux améliore les symptômes sans modifier l’histoire naturelle de la maladie allergique, à l’inverse de l’IT. Pour savoir si l’ITSC est réellement moins efficace que les (...)
lire la suite 521 lectures

0 | ... | 18 | 24 | 30 | 36 | 42 | 48 | 54 | 60 | 66 | ... | 204