Urticaire cholinergique probablement pas cholinergique !

mardi 18 juin 2002 par Dr Alain Thillay13285 visites

Accueil du site > Maladies > Urticaire > Urticaire cholinergique probablement pas cholinergique !

Urticaire cholinergique probablement pas cholinergique !

Urticaire cholinergique probablement pas cholinergique !

mardi 18 juin 2002, par Dr Alain Thillay

Travail effectué par des dermatologues et des neurologues japonais qui remet en cause l’étiologie « cholinergique » de l’urticaire dite cholinergique.

Nouvelle conception pathogénique de l’urticaire cholinergique : hypohidrose due à une perturbation de la production de sueur par la peau. : Hiromi Kobayashia, Setsuya Aibaa, Tomoo Yamagishia, Muneo Tanitaa dans Dermatology 204:3:2002, 173-178

- CONTEXTE. L’acétylcholine est soupçonnée d’être un facteur pathogénique de l’urticaire cholinergique (UC) sans preuve précise. A l’opposé, il a été rapporté quelques cas disparates d’UC associés à une hypohidrose acquise. Nous avons récemment examiné 2 patients atteints d’UC chez qui nous avons noté la présence d’une hypohidrose étendue uniquement en hiver.
- OBJECTIF. Chez ces deux patients, il a été suspecté que l’hypohidrose acquise était en rapport avec l’obstruction du pore du canal sudoripare. Il s’agit de deux hommes japonais, l’un âgé de 21 ans et l’autre de 22 ans, qui ont commencé par avoir une anhidrose et nombre de macules érythémateuses sur l’ensemble du corps à chaque fois qu’ils avaient chaud en hiver. Ces symptômes disparaissaient en été.
- METHODES. Nous avons effectué et analysé des coupes histologiques des lésions cutanées provoquées par tests de provocation de l’UC.
- RESULTATS. Le diagnostic d’UC a été confirmé dans les deux cas par l’apparition de papules urticariennes typiques après test d’effort physique. L’histologie révélaient des images compatibles avec l’obstruction du pore du canal sudoripare.
- CONCLUSION. Nous pensons que ce genre d’hypohidrose due à l’obstruction du canal sudoripare peut jouer un rôle chez beaucoup d’autres patients atteints d’UC d’étiologie inconnue qui voient leur pathologie s’exacerber en hiver quand la transpiration n’est pas fréquente.


J’aime bien ces études type « poils à gratter » qui remettent en cause de vieux dogmes telle l’urticaire cholinergique. En effet, je n’ai jamais rien lu de sérieux pour pouvoir incriminer l’acétylcholine dans ce type de pathologie. Certes, ce travail ne compte que deux patients, cela mérite donc une étude de plus grande ampleur. Les urticaires physiques posent nombre de problèmes à l’allergologue autant sur le plan pathogénique que thérapeutique. Je pense que ce type d’urticaire est du à un dysfonctionnement du couple peau/système nerveux. L’histologie peut donc apporter des éléments sérieux de réflexion. C’est le cas de ce travail. A suivre…

Vos commentaires

  • Le 21 janvier 2018 à 19:09, par SENE En réponse à : Urticaire cholinergique probablement pas cholinergique !

    Bonsoir ,

    Je pense que j’ai le même problème parceque j’ai voyagé dans un pays oú il fait extrenement froid en hiver , j’ai eu ce type d’urticaire cholinergique . A la base j’etait quelqu’un qui transpirait beaucoup . J’aimerais comment faire pour lutter contre cette hypohidrose .