Vous avez vu cette étude ? Prenez en de la graine !

mardi 9 septembre 2008 par Dr Hervé Couteaux634 visites

Accueil du site > Allergènes > Alimentaires > Vous avez vu cette étude ? Prenez en de la graine !

Vous avez vu cette étude ? Prenez en de la graine !

Vous avez vu cette étude ? Prenez en de la graine !

mardi 9 septembre 2008, par Dr Hervé Couteaux

C’est principalement en raison de sa gravité que l’allergie à l’arachide domine de la tête et des épaules le vaste domaine de l’allergie alimentaire et aussi, bien sûr, en raison du manque de solutions satisfaisantes à notre disposition… Un cultivar dont les fruits comporteraient moins d’allergènes ? Pourquoi pas…

Analyse protéomique des protéines de stockage des graines d’arachide et variation génétique d’un allergène potentiel de l’arachide. : Guo B, Liang X, Chung SY, Holbrook CC, Maleki SJ.

Crop Protection and Management Research Unit, Agricultural Research Service, US Department of Agriculture, Tifton, Georgia 31793, USA. Baozhu.Guo@ars.usda.gov

dans Protein Pept Lett. 2008 ;15(6):567-77

- Contexte :

  • L’allergie à l’arachide est une des allergies alimentaires les plus graves.

- Objectifs :

  • Un effort pour remédier à ce problème consiste à identifier le matériel génétique d’arachide correspondant à des niveaux inférieurs d’allergènes qui pourraient être utilisés en sélection conventionnelle pour produire un cultivar d’arachide moins allergénique.

- Méthodes :

  • Dans cette étude, nous avons défini une ligne d’arachide, GT-C9, dépourvu de plusieurs protéines de graines, qui ont été identifiés comme des isoformes d’Ara h 3 par séquençage de peptide et nommé iso-Ara h 3.
  • La totalité des protéines de graine ont été analysées par une électrophorèse sur gel en une dimension (SDS-PAGE) et en deux dimensions (2-D PAGE).
  • Les extraits totaux des protéines ont également été testés quant aux niveaux de produits ou d’adduits finis liés aux protéines tels que les produits finis obtenus par glycation avancée (AGE), la N-(carboxyméthyl) lysine (CML), ainsi que leurs liaison aux IgE.

- Résultats :

  • Les génotypes d’arachide GT-C9 et GT-C20 présentaient une baisse significative des niveaux d’adduits AGE et de liaison IgE.
  • Cet allergène potentiel d’arachide iso-Ara h 3 a été confirmé par séquençage de peptides et analyse Western blot en utilisant des anticorps spécifiques anti-Ara h 1, Ara h 2, et 3 h Ara.
  • La séquence complète d’iso-ara h 3 (GenBank nombre DQ855115) a été obtenue.
  • La séquence d’acides aminés déduite d’iso-Ara h 3 (ABI17154) comprenait trois épitopes IgE d’Ara h 3 sur 4.
  • Les anticorps anti-Ara h 3 ont réagi avec deux groupes de peptides, pour l’un, avec de fortes réactions, et pour l’autre, avec de faibles réactions.
  • Ces spot de peptides à faible réaction en 2-D PAGE aux anticorps anti-Ara h 3 sont des sous-unités ou isoallergènes de cet allergène potentiel de l’arachide, iso-Ara h 3.
  • Une étude récente a suggéré que les sous-unités basiques d’Ara h 3 pouvaient faire preuve d’une allergénicité plus importante que les sous-unités acides.

Cette étude américaine a d’abord sélectionné des lignées d’Arachis hypogaea dont les graines ne contenaient pas certaines protéines de stockage, en l’occurrence certains isoformes d’Ara h 3.

Les anticorps anti-Ara h 3 testés ont réagi effectivement plus faiblement, notamment vis-à-vis de sous unités acides d’Ara h 3.

La clinique de l’allergie à l’arachide est très diverse : rappelons que l’allergie à l’arachide peut :

  • Etre indépendante
  • Etre liée à une pollinose au bouleau
  • S’intégrer à une allergie à des fruits à coque
  • Etre une partie d’une allergie à plusieurs Fabacées
  • S’intégrer à une réactivité aux LTP ? Ara h 9, la LTP de l’arachide, paraît jouer un rôle mineur, même chez les patients allergiques méditerranéens…

Les allergènes de l’arachide ont été très étudiés et les réactions immunologiques les concernant sont complexes, notamment en raison des caractéristiques propres des allergènes, comportant des formes polymériques et de nombreux isoformes…

Les assoiffés de connaissance trouveront de quoi se satisfaire sur le site d’allergologie moléculaire Allerdata : www.allerdata.com

La lignée étudiée ici fait preuve d’une moindre allergénicité, mais l’évaluation ne concerne que la liaison IgE… On est encore loin de l’appréciation clinique…

Au total, il s’agit d’une piste intéressante qui mérite sans doute de plus amples développements avant d’envisager une application pratique en allergologie.